ZOO

Iruma à l'école des démons - T3 (Novembre 2020)

couverture de l'album

Série : Iruma à l'école des démonsTome : 3/7Éditeur : Nobi Nobi !

Scénario : Osamu NishiDessin : Osamu Nishi

Collection : Shônen

Genres : Manga, Shonen

Prix : 7.20€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Entre botanique infernale et boulet meurtrier, quelle activité périscolaire choisiriez-vous? C’est le dilemme qu’Iruma doit trancher dans ce troisième tome d’Iruma à l’école des démons de Osamu Nishi chez Nobi-Nobi. Une recette toujours aussi efficace avec un humour un peu plus potache que d’habitude.

Iruma s’intègre de plus en plus à sa nouvelle vie. Il découvre la vie estudiantine et est courtisé par tous pour intégrer un club de loisirs. Son choix va se porter sur un club un peu particulier tandis que sa couverture est en grand danger… De nouvelles menaces inattendues surgissent et des complots sont fomentés contre la sécurité de l’école!

Le manga continue de transposer les codes étudiants dans un monde démoniaque. Le lecteur français découvre donc un contexte très japonais avec les stands tenus par les lycéens en préparation de la fête du lycée. L’exagération est toujours de mise, avec comique de répétition sur les clubs interdits ou complètement incongrus. Un petit hommage est fait à Excel Saga, avec un personnage qui crache du sang et qui s’évanouit en permanence. Il faut néanmoins se méfier du plot twist, qui peut se nicher dans le plus inoffensif des démons…

Le graphisme joue davantage encore sur les contrastes entre les attentes du lecteur et la réalité parfois complètement ridicule. On rira donc de voir le terrible Callego en train d’avoir une conversation extrêmement sérieuse avec Iruma, alors que graphiquement, il est toujours dans sa peau de familier tout mignon. La fin du tome sort brusquement le lecteur de la routine de la vie démoniaque et laisse espérer un changement d’intrigue intéressant pour le tome 4.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants