ZOO

Knights of Sidonia - T1 (Janvier 2013)

couverture de l'album

Série : Knights of SidoniaTome : 1/15Éditeur : Glénat BD

Scénario : Tsutomu NiheiDessin : Tsutomu Nihei

Collection : Seinen

Genres : Manga, Science-Fiction, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

L’humanité navigue aux confins de l’espace depuis 1000 ans. Les redoutables Gaunas ont détruit la Terre et poursuivent les survivants sans relâche. Les Hommes, réfugiés dans de gigantesques navires spatiaux, mettent au point une arme révolutionnaire, les Sentinelles, pour tenter de faire face à la menace... La promesse de belles aventures à venir.

Un scénario classique de fin d’humanité où un groupe de survivants vit dans un vaisseau spatial à la recherche d’une nouvelle Terre. Classiquement, l’ennemi extra-terrestre (beaucoup plus fort) est là tapi dans l’ombre de l’espace et nous donne la chasse. Classiquement encore, le vaisseau humain possède un groupe d’élite formé pour piloter l’arme la plus perfectionnée des terriens : les Sentinelles (des robots géants). Classiquement toujours, un jeune n’ayant pas le cursus « requis » pour intégrer cette élite va pourtant y être conduit et va se révéler excellent.

Classique donc et parfois un peu fouillis, le  scénario va cependant semer des graines intéressantes dans ce premier tome : l’esquisse d’une société dont on perçoit certaines inégalités, des zones très différenciées du vaisseau entraperçues (allant du très noble au bas fond), la problématique de la nourriture et l’adaptation des humains face à elle... Le récit nous laisse aussi entrevoir une  seconde histoire : celle d’un ordre établi sur des bases peut-être pas très claires et qui risque d’être ébranlé par notre jeune héros.

Le  dessin est efficace avec ses traits clairs et sobres et ses personnages bien différenciés que l’on ne peut pas confondre même en étant distrait (contrairement à beaucoup de mangas). Les sentiments, les ressentis des protagonistes sont bien retranscrits sur les visages, les attitudes des corps et fournissent un soutien efficace au récit en épaississant les héros. Un bémol cependant sur les scènes de bataille qui sont peu convaincantes.

Un premier tome qui a le mérite de poser classiquement les choses tout en entrebâillant des portes intéressantes. Le défi sera donc de réussir à les entrouvrir un peu plus lors du tome 2. A suivre donc !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants