ZOO

Komi cherche ses mots - T3 (Septembre 2022)

couverture de l'album

Série : Komi cherche ses motsTome : 3/3Éditeur : Pika

Scénario : Tomohito OdaDessin : Tomohito OdaTraducteur : Kevin Stocker

Collection : Shonen

Genres : Manga, Shonen

Prix : 7.20€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Komi cultive ses relations

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Des débuts flash avec deux tomes qui sortent en même temps, Pika Edition avait mis les bouchées doubles au début de l’été pour pousser Komi cherche ses mots dans la version manga de Tomohito Oda. Septembre arrive, de même que le troisième opus qui ne perd pas les qualités de ses prédécesseurs.

L’anxiété sociale de Komi n’a pas pris fin, mais désormais, elle a des amis pour lui permettre d’apprécier le quotidien. Séances de travail en bibliothèque, sortie à la piscine ou petits boulots, plein de nouvelles aventures s’offrent à Komi grâce à Tadano ou Najimi.

Komi cherche ses mots, tome 1

Komi cherche ses mots, tome 1
©COMI - SAN WA, COMYUSHO DESU.©2016 Tomohito ODA/ SHOGAKUKAN

Petits coups d'oeil sur la famille

Pas de nouveaux amis pour Komi dans ce recueil. Tomohito Oda préfère manifestement cultiver le premier réseau qu’il a constitué à son héroïne avant de chercher à l’étendre. Plusieurs chapitres permettent donc à l’auteur de « tester » Komi dans de nouveaux environnements, avec ces nouveaux enjeux de relations.

Mais la petite nouveauté appréciable, c’est sans doute le focus qui est mis sur la famille de Komi. C’est là que se présentent des nouveaux visages. On ressent une profonde tendresse pour le chapitre qui offre une balade commune à Komi et son père. En quelques pages, Oda nous fait comprendre que la situation de la jeune fille a une raison précise. Cela rend le duo père-fille extrêmement touchant. Et on pressent qu’il y aura aussi matière à écrire sur la relation sœur-frère, qui semble orientée dans le même sens.

Avec son dessin simple et charmant, Tomohito Oda défend une série touchante et attachante. Ce troisième tome n’a pas de raison de décevoir celles et ceux qui avaient apprécié les deux premiers recueils.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants