ZOO

Le Renard et le Petit Tanuki - T2 (Mars 2021)

couverture de l'album

Série : Le Renard et le Petit TanukiTome : 2/3Éditeur : Ki-oon

Scénario : Mi TagawaDessin : Mi Tagawa

Collection : Kizuna

Genres : Manga

Public : De 6 à 15 ans

Prix : 7.90€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Laissez-vous porter au fil des saisons par les aventures de Manpachi, Senzo et toute la galerie de personnages de Mi Tagawa dans le deuxième tome du Renard et le petit tanuki ! On retrouve avec plaisir l’humour et la tendresse chers à l’autrice, tout en découvrant plus en profondeur les règles complexes de cet univers et des clans qui s’affrontent.

Momoji, le blaireau un peu escroc, a kidnappé Manpachi ! Mais son plan diabolique ne va pas se dérouler si facilement, car ils vont pénétrer sur des territoires qui ne leur sont pas accessibles… Le jeune tanuki est, en effet, convoité par de nombreuses divinités, qu’ils le voient comme une menace ou comme une bénédiction. Heureusement, Senzo veille au grain sur son petit protégé...

Mi Tagawa a clairement développé son univers dans ce deuxième tome, avec de très nombreux personnages introduits. Cette multiplication des points de vue ainsi que des thèmes un peu plus sombres rendent l’œuvre moins accessible comme premier manga. D’autre part, les transitions entre les intrigues sont parfois un peu rapides pour un jeune public. Espérons que l’autrice sache allier personnages attachants et émotions universelles avec cette ligne directrice un peu plus mature pour conquérir un nouveau public !

Côté graphisme, on rencontre de nombreuses divinités qui régissent les phénomènes naturels et les saisons. On apprécie toujours autant la patte graphique de la mangaka, avec Tachibana et Manpachi qui portent tout le charme du titre. Mention spéciale pour la représentation adorable de Manpachi en humain… Les antagonistes sont humanisés avec de nombreuses références à la pop culture, comme le chef du clan des chats métamorphes qui a un petit air du parrain. Un titre donc résolument décidé à toucher un lectorat plus adulte !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants