ZOO

Le renard et le tanuki - T1 : Le Renard et le Petit Tanuki T.1 (Novembre 2020)

couverture de l'album Le Renard et le Petit Tanuki T.1

Série : Le renard et le tanukiTome : 1/1Éditeur : Ki-oon

Scénario : Miyuki Kitagawa, Mi TagawaDessin : Miyuki Kitagawa

Collection : Kizuna

Genres : Aventure, Manga, Shonen

Public : De 6 à 15 ans

Prix : 7.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0


Renard et Tanuki : la paire amère

Le Renard et le Petit Tanuki de Mi Tagawa sonne avec joie et fraîcheur le retour de l’autrice chez Ki-oon en cette fin d’année.

Senzo, le grand renard magique, a fauté envers les dieux du Japon. Sa punition l’oblige à s’occuper diligemment d’un tout jeune tanuki candide qui fit montre de pouvoirs métamorphes mirifiques avant même de savoir babiller. La coexistence s’avèrera bien entendu tumultueuse entre l’aigreur du renard, traumatisé par son passé honni et la pureté joyeuse d’un tanuki qui s’émerveille de découvrir le monde. L’un doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs, l’autre sa rage.

Des forces extérieures se feront un malin plaisir à tenter de perturber cet équilibre encore balbutiant.

La pureté joyeuse d’un tanuki en train de découvrir le monde.

La pureté joyeuse d’un tanuki en train de découvrir le monde.

Le renard noir

L’autrice crée, sur un principe d’antagonisme déjà très connu, une dualité simple, mais efficace dans laquelle viendra rapidement se mêler la tendresse qui faisait le cœur de sa précédente série. L’intensité des passions du duo déferle tout au long de l’album, s’entrechoquant parfois. La base scénaristique du récit l’agence à la façon d’un conte antique agréablement remis au goût du jour. On pourrait même le rêver film d’animation tant l’ambiance s’y prête et le rythme nous happe. Même la rondeur des traits rappellera les exagérations stylistiques chères au cinéma.

La clique de personnages est variée et chaque entité est marquée par un caractère fort couplé à une allure à l’avenant. L’autrice y renouvelle aussi pleinement son amour pour la nature.



Article publié dans le Mag n°78 - Novembre - Décembre 2020

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants