ZOO

Les carnets de l'apothicaire - T2 (Mars 2021)

couverture de l'album

Série : Les carnets de l'apothicaireTome : 2/3Éditeur : Ki-oon

Scénario : Itsuki NanaoDessin : Nekokurage

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.90€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.5

Est-ce possible d’aimer son travail au point de se mettre en danger ? C’est la question que l’on se pose dans le deuxième tome des Carnets de l’apothicaire de Itsuki Nanao et Nekokurage chez Ki-oon. Les complots se font encore plus menaçants dans ce manga aux héroïnes fortes et attachantes, servi par un graphisme impeccable et une histoire à couper le souffle.

Mao Mao a sauvé la vie de Gyokuyo et de son bébé. Transférée au palais de Jade avec sa nouvelle protectrice, elle doit maintenant sauver de la mort la deuxième concubine de l’empereur, qui a perdu son enfant dans le tome précédent. Une fois cette affaire résolue, elle devra s’intégrer aux autres femmes du palais, alternant entre précieux conseils et sens de la justice très développé.


Mao Mao se forge très vite une réputation d'excellente apothicaire

Mao Mao se forge très vite une réputation d'excellente apothicaire
© Ki-oon

On s’attache plus à la personnalité de Mao Mao, qui se révèle à la fois plus attachante et plus intransigeante que dans le tome 1. Elle est passionnée par son métier, et est capable d’aller très loin dans ses expérimentations. Sa résistance aux poisons et aux mauvais traitements montre ce qu’elle a traversé avant d’arriver ici. On découvre également plus de personnages ainsi que l’importance des relations de subordination entre les différents rôles des membres du palais. L’affiliation à un clan est ainsi marquée par des détails très codifiés.

Le graphisme s’accorde à la réalité très dure que vivent les femmes du palais. Les visages sont plus marqués et contrastent fortement avec le décor quand la situation se révèle dramatique. Des trames noires spécifiques sont utilisées pour retranscrire la violence ou la menace. Le dessin est toujours assez extraordinaire, que ce soit dans les scènes de foule ou dans les scènes de goûtage. Un deuxième tome à la hauteur du précédent et qui laisse espérer la sortie du suivant avec une grande impatience!

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants