ZOO

Les Gouttes de Dieu - T25

couverture de l'album

Série : Les Gouttes de DieuTome : 25/44Éditeur : Glénat BD

Scénario : Tadashi AgiDessin : Shu Okimoto

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 9.15€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Les Gouttes de Dieu est une série de mangas à succès, dont le tome 25 clôt le séjour de Shizuku à Bordeaux, à la rencontre d’un vieil ami de son père qui a des révélations surprenantes à lui faire. Fort de ce savoir, Shizuku retourne au Japon où d'autres défis l'attendent. Une trame d'album conforme à l'ensemble de la série mais toujours aussi bien émaillée d’œnologie.

Au fil de la série, nous voyons Shizuku grandir. L’adolescent révolté des débuts devient petit à petit un homme. Sa découverte de l’élément déclencheur de la vocation d’œnologue de son père constituera sans aucun doute un atout précieux dans le duel qui l’oppose au jeune critique Issei Tomine.

Depuis quelques tomes déjà, le scénario des Gouttes de Dieu a été relancé par les voyages à l’étranger de Shizuku et Tomine, apportant de l’action à une série qui risquait de devenir répétitive. La première partie de ce tome porte donc sur la fin du séjour de Shizuku à Bordeaux et prolonge l’ambiguïté de sa relation avec Marie, la belle Française.

Dans la deuxième partie, plus classique, il va s’efforcer de secourir le département vin de son entreprise, qui risque de disparaître à cause de la fusion avec un concurrent. Pour sauver leur département, Shizuku et ses collègues vont devoir composer avec l’inévitable Issei Tomine. Si l’intrigue rappelle par certains côtés les épisodes précédents, les personnages sont toujours attachants et complexes. Et comme d'habitude, nous apprenons énormément sur le monde du vin.

Le dessin d’Okimoto demeure excellent. Il alterne à merveille les grands tableaux virtuoses, lorsqu’il faut susciter l’émotion, et les petits croquis humoristiques, lorsqu’une situation comique intervient. Il abuse par contre de la facilité des dessins en pleine page.

Ce tome est une transition entre la quête de deux apôtres. Pour autant, il nous apprend de nombreuses choses sur la personnalité de Shizuku, attachant malgré son immaturité, ainsi que sur son père. Les personnages gagnent en profondeur et nous, nous attendons avec impatience la suite de la série.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants