ZOO

Mission : Yozakura family - T1 : Coffret avec 1 carnet spy notes - Edition collector (Mars 2021)

couverture de l'album Coffret avec 1 carnet spy notes -  Edition collector

Série : Mission : Yozakura familyTome : 1/1Éditeur : Kana

Scénario : Hitsuji Gondaira

Collection : Shonen Kana

Genres : Manga, Shonen

Prix : 9.90€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Méfiez-vous, on ne connaît pas toujours ses amis… Dans Mission Yozakura Family, de Hitsuji Gondaira, Taiko va devoir relever de nombreux défis pour apprendre à véritablement connaître la famille de son amie d'enfance. Découvrez le premier tome d'un manga d'espionnage explosif et servi par son humour décalé!

Taiko Asano est un jeune garçon traumatisé, qui n'arrive plus à s'attacher à qui que ce soit depuis la mort de sa famille. Il doit brusquement sortir de sa coquille quand Kyoichiro, le frère de son amie d'enfance, lui impose un dilemme très spécial…. Très protecteur, Kyoichiro n'a de cesse de vouloir tuer Taiko pour éviter à Mitsumi de souffrir. La seule solution est-elle d'intégrer cette famille d'espions?


Une famille d’espions qui oeuvre depuis plusieurs générations,

Une famille d’espions qui œuvre depuis plusieurs générations © Kana

Côté caractérisation, le côté amoral et complètement psychopathe de Kyoichiro est très cathartique pour le lecteur. Il contraste fortement avec la persévérance et le sens de la justice de Taiyo. Le petit plus pour le lecteur est que chaque membre du clan a une qualification qui correspond à son caractère. L'aspect complètement délirant et décalé du manga est très bien rendu avec les épreuves extrêmement difficiles pour Taiyo qui constituent le quotidien de la famille d'espions. L'humour et les situations complètement absurdes, comme un espion qui s'affiche sur les réseaux sociaux, parachèvent l'originalité de ce manga d'action.


Taiyo va devoir sauver sa peau et en même temps protéger Mutsumi

Taiyo va devoir sauver sa peau et en même temps protéger Mutsumi © Kana

Le graphisme est très efficace, avec un petit cachet film d'espionnage. Les codes du manga servent à des fins de dissimulation d'objets ou bien mettent en valeur les exploits des personnages, dans la plus pure tradition du shonen. Les personnages sont facilement identifiables, tous très excentriques pour les «gentils» et bizarrement assez interchangeables pour leurs adversaires. On a hâte de voir comment Taiko réussira à s'adapter à sa nouvelle vie dans les tomes suivants…

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants