ZOO

My Hero Academia Team-Up Mission - T1 (Septembre 2020)

couverture de l'album

Série : My Hero Academia Team-Up MissionTome : 1/1Éditeur : Ki-oon

Scénario : Yoco Akiyama, Kohei Horikoshi

Collection : Shonen

Genres : Manga, Shonen

Prix : 6.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

4.0

Le manga My Hero Academia n’a rien d’un épiphénomène. Un succès qui ne cesse de croître et qui s’impose comme le renouveau du style shonen. La nouvelle poule aux œufs d’or de Ki-oon se permet même de lancer un nouveau spin-off qui met en avant une nouvelle mangaka, Yoko Akiyama.

Suite à la retraite du « symbole de la paix », de nouveaux criminels émergent. Il est donc crucial de préparer la prochaine génération de super-héros et c’est pourquoi le « Team Up Mission » voit le jour. Son projet est ambitieux: offrir une chance aux jeunes pousses de côtoyer l’élite directement sur le terrain afin de générer un maximum d’expérience. Ainsi, ils pourront rapidement suppléer les héros confirmés qui restaient dans l’ombre d’All Might, tels que Hawks ou encore Mirko.

Certains duo de travail promettent d'être explosifs...

Certains duos de travail promettent d'être explosifs...

Ce spin-off offre des histoires courtes et légères, ce qui n’aurait pas été possible dans l’intrigue principale tant le rythme est soutenu. Une idée intéressante bien que frustrante. En effet, ce sont toujours les mêmes héros qui sont privilégiés: Deku, Katsuki voire Ida, au détriment des étudiants des autres écoles qui sont relégués au second plan. Par exemple, Melissa, une des protagonistes du premier film, ne refait surface qu’après fin du manga.

Le travail de Yoko Akiyama est à saluer car son manga s’intègre bien dans l’œuvre originelle. Toutefois il donne l’impression d’être conçu pour un lectorat plus jeune, avec des aventures et des dessins plus légers. Team Up Mission n’a pas pour ambition de voler la vedette à son grand-frère mais plutôt d’être un encas qui se déguste entre deux tomes de l’œuvre originelle.


Bien que les coups de crayons d’Akiyama respecte bien le style d’Horikoshi, il leur manque une identité propre. Est-ce une volonté propre de la mangaka ou n’arrive-t-elle pas à s’émanciper de la série d’origine?


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants