ZOO

Nos précieuses confidences - T1 (Février 2020)

couverture de l'album

Série : Nos précieuses confidencesTome : 1/5Éditeur : Pika

Scénario : Robico

Collection : Shojo. Cherry Blush

Genres : Manga, Shojo

Prix : 6.95€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

4.5

Dans ce manga on découvre (ou pas) que les lycéens se créent des problèmes incongrus en essayant de justifier ça par leur différence de genres. Ou comment lier une comédie et une histoire d’amour mignonne comme tout.

La douce Nozomi veut faire sa déclaration au mystérieux Azuma. Pas facile à faire alors qu'elle n’a jamais parlé à ce dernier ! Et pourtant la voilà qui se lance, et qui se heurte automatiquement à un mur car Azuma est un misogyne aigri. Mais bon, un misogyne sur la voie de la rédemption, car malgré ses discours comme quoi les filles sont toutes des enquiquineuses, il commence à attraper des sentiments pour Nozomi au fur et à mesure de leurs conversations. Nozomi est au contraire une idéaliste à l’eau de rose, et leurs conversations sans queue ni tête sur les relations « hommes-femmes » vous arracheront forcément un sourire.

Nos précieuses confidences cassent le genre du shojo en jouant avec les codes. Au départ, on n’est pas forcément attiré par le "love interest" que représente Azuma. Il est même assez insupportable ! Mais avec les obstacles et les apparitions des personnages secondaires (très drôles), on s’attache à ce couple improbable. Et Azuma finit par s’humaniser de plus en plus à chaque chapitre.



Les dessins sont à la fois clairs et précis. On passe ainsi de l’humour à l’amour. Le timing humoristique marche à la perfection et c’est un régal pour les yeux ! On est, et heureusement, bien loin du cliché des personnages de shojos trop beaux pour leur âge et avec des préoccupations qui nous sont étrangères. Ils sont attachants et surtout, on s’identifie à eux.

Ce tome 1 annonce une série au gros potentiel. Peut-être parce que ce manga essaye de me convaincre que les Azuma peuvent changer et devenir des hommes meilleurs! Ou peut-être parce que j’ai beaucoup ri devant ses délires un peu machistes. Que dire si ce n’est d’aller foncer le lire, et d’attendre la suite avec impatience !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants