ZOO

Père Fouettard Corporation 4 : Pere fouettard corporation - tome 4 - 4 (Novembre 2020)

couverture de l'album Pere fouettard corporation - tome 4 - 4

Série : Père Fouettard Corporation 4Éditeur : Kurokawa

Scénario : Hikaru NakamuraDessin : Hikaru Nakamura

Collection : PERE FOUETTARD CORPORATION

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.65€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Épines ou lauriers, il faut couronner quelqu’un

Hikaru Nakamura, l’autrice de Père Fouettard Corporation et des Vacances de Jésus et Bouddha chez Kurokawa poursuit son petit bonhomme de chemin tandis que le monde découvre son existence. 

L’autrice fait son entrée dans le paysage éditorial français en 2011 avec l’hilarante cohabitation de deux éternels maladroits, Jésus et son comparse Bouddha. Les deux larrons divins partagent un studio étriqué dans une banlieue banale du Tokyo moderne et tentent d’échapper à leurs responsabilités sous couvert de « vacances bien méritées ». Ils s’adaptent péniblement aux étranges coutumes terrestres contemporaines, si bien que leurs interjections surprises constantes déclenchent des réactions secondaires littéralement mythiques.

Hikaru Nakamura reprend avec succès le sujet classique de l’anachronisme, déjà très présent dans des séries comme Thermae Romae chez Casterman, tout en transfigurant le thème et en réussissant à décortiquer avec précision et autodérision le Zeitgeist de la classe moyenne moderne. Pourtant encore en cours avec 18 tomes déjà parus au Japon, la série a donné lieu à plusieurs adaptations, ce qui fait écho au succès de sa précédente série longue, Arakawa under the bridge, dans laquelle elle cultiva son sens de la bizarrerie au quotidien.

l’Enfer de Noël

À cela s’ajoute une autre référence écrite en parallèle : Père Fouettard Corporation. Si les éléments constitutifs de son humour y sont facilement repérables, elle s’oriente vite vers un récit plus aventureux. L’autrice y narre les déconvenues d’un jeune homme d’abord martyrisé dans une supérette au rythme insoutenable, puis embauché malgré lui dans l’entreprise du Père Noël lui-même. Le fait que le Père Fouettard de sinistre renommée en tienne dorénavant les rênes ne sera définitivement pas son plus gros problème. La magie hivernale du titre se renforce en outre grâce à son rythme de parution lent, idéalement calé sur notre calendrier festif, qui en fait un parfait petit plaisir de Noël. 

Le British Museum consacra en 2019, en marge de sa grande exposition sur le manga, une poignée d’épisodes de son émission YouTube Curator’s corner entièrement dédiés au décryptage de la série, prouvant par ce coup fracassant l’accession indéniable d’Hikaru Nakamura au statut d’autrice à suivre avec attention. 


Article publié dans le Mag n°78 - Novembre - Décembre 2020

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants