ZOO

Seven Deadly Sins - T40 (Octobre 2020)

couverture de l'album

Série : Seven Deadly SinsTome : 40/41Éditeur : Pika

Scénario : Nakaba SuzukiDessin : Nakaba Suzuki

Collection : Shonen

Genres : Manga, Shonen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 6.95€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Pourquoi 6 a-t-il peur de 7

Clap de fin prochain (mais pas vraiment) pour la série d’action fantastique Seven Deadly Sins chez Pika. Heureusement, comme toute bonne saga japonaise, il lui reste encore de la ressource.


Mélodias est à première vue un simple patron de taverne ambulante. Il faut toutefois lui concéder quelques bizarreries comme une tendance certaine à l’horreur gustative et l’étrange habitude de vivre entouré de cochons conscients. Rien de grave, n’est-ce pas ? Et pourtant, Melodias est le chef d’un groupe de renégats, les Seven Deadly Sins. Équipe la plus puissante du royaume de Britannia, cette cohorte de bafoués fut accusée à tort de trahison, faisant passer ses membres du statut de héros nationaux à celui de plus grands criminels de l’Histoire. Mélodias fait donc profil bas jusqu’à ce que sa rencontre avec une héritière locale l’oblige à reprendre du service pour le bien du monde. 

7 à la maison

SDS est à première vue un simple récit d’aventures justifiant avec fertilité l’infinité d’affrontements que le statut d’outsiders détestés favorise. La série s’est toutefois bien étoffée en 40 tomes, révélant pleinement une ambiance arthurienne initialement assez cosmétique. Connu pour travailler sans assistants, l’auteur y a développé une clique intense et des intrigues intriquées où les sentiments sont importants. L’implacabilité des fatalités qui s’entrecroisent se délite à mesure que les protagonistes se débattent et que leur compréhension du monde s’étend. 

Encyclopedia Britannia

La saga est à première vue une simple aventure de papier. Elle est en réalité très représentative de la porosité des supports de divertissement. L’inévitable adaptation en animé réaffirme son succès tout en rejaillissant sur son format papier initial par perméabilité des publics ; sa disponibilité sur Netflix aidant notablement. Sa portée en tant que légende réellement cross-média s’officialise lorsque d’autres histoires inédites apparaissent, d’abord en film d’animation, puis en jeu vidéo. La dernière version ludique en date, disponible gratuitement sur smartphone, adopte un mode de fonctionnement qui promet à la série une présence encore très durable, malgré la fin de la suite narrative officielle annoncée depuis fort longtemps déjà par son auteur.



Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants