ZOO

The Fable - T5 (Décembre 2021)

couverture de l'album

Série : The FableTome : 5/8Éditeur : Pika

Scénario : Katsuhisa Minami

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 8.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Le présent tome de cette série décalée est centré principalement sur Misaki, jolie jeune femme que Kojima, yakusa particulièrement dangereux, veut convaincre par tous les moyens de rejoindre un réseau de call-girls.

Fable, le plus efficace tueur du Japon, a été envoyé en année sabbatique par son patron du côté de Osaka pour se faire oublier, accompagné par son assistante Yôko. Ebihara, lieutenant du clan de yakuzas les hébergeant, a bien changé d’attitude à leur égard : au départ, il voulait se débarrasser d’eux. Maintenant, hospitalisé, il compte sur Fable pour enquêter sur son inquiétant frère qui vient de sortir de prison, Kojima.

Ce dernier veut plus que jamais développer une affaire de call-girls, pudiquement dénommée « delivery health ». Kojima semble faire une fixette sur Misaki, la jolie voisine de Fable et Yôko, qui a sympathisé avec le duo. Il veut absolument que la jeune femme travaille pour lui dans son affaire de prostitution, et il est prêt à la terroriser par tous les moyens pour qu’elle accepte. C’est un des axes principaux de ce tome 5. En parallèle, un complot se trame dans l’ombre pour éliminer Kojima, qui n’a pas que des amis dans le Milieu.

The Fable tome 5

The Fable tome 5
© Pika, 2022

Ce seinen se joue toujours autant des codes des récits de mafieux. Mais il faut bien reconnaître que contrairement aux quatre premiers tomes, celui-ci se déroule sans que l’action ne progresse notablement. Le récit est agréable à lire, mais ce tome reste en deçà. Sans doute un épisode de transition.

En revanche, le dessin est toujours aussi bon. On s’amuse du regard un peu perdu de Fable. On apprécie le soin apporté aux personnages comme aux décors, même si ces derniers sont souvent des photos intégrées dans le dessin et retravaillées. C’est réalisé avec du savoir-faire. Minami Katsuhisa a un graphisme vraiment reconnaissable, en plus d’apporter un ton particulier à l’histoire.

Espérons que le tome 6 nous offrira une nouvelle accélération dans les aventures de Fable le si dangereux tueur à l’aspect si inoffensif. Une série toute en paradoxes, ce qui en renforce la saveur.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants