ZOO

Toilet-bound Hanako-kun - T1 (Juin 2021)

couverture de l'album

Série : Toilet-bound Hanako-kunTome : 1/2Éditeur : Pika

Scénario : AidairoDessin : Aidairo

Collection : Shonen

Genres : Manga, Shonen

Prix : 7.50€

Voir la bande-annonce
ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Pika donne envie de passer plus de temps aux latrines avec la sortie simultanée des deux premiers tomes de Toilet-bound Hanako-Kun.

Non pas que la série soit indigeste, loin de là. Elle génère plutôt le désir d’essayer de rencontrer ce fameux Hanako-Kun, spectre scolaire de grande réputation et pourtant tellement mystérieux. La série réadapte avec malice et gaieté la légende urbaine du fantôme des toilettes, si répandue au Japon. Celui-ci exauce les souhaits, mais se montre réticent à utiliser ses artefacts magiques, car il en connaît les conséquences. S’il leur préfère les bonnes vieilles méthodes du commun des mortels (huile de coude et persévérance, notamment), il sait quand la situation exige de lui un petit effort supplémentaire. Car puisqu’Hanako, esprit de son état et septième mystère officiel de l’établissement qu’il hante, existe réellement, que recèlera donc une école entière, bouillonnante de sentiments et de rumeurs ?


Une bonne raison de rester au WC

Une bonne raison de rester au WC
© Pika


Mystères et boules d’ectoplasme


La série ne manque pas de menues tragédies, mais ne s’y appesantit pas immédiatement. Elle ne se départit majoritairement pas de son ambiance guillerette avant que l’implication progressive de la clique de héros ne leur impose rapidement de prendre des mesures plus drastiques. Elle sait alterner habilement l’action haletante, les révélations surprenantes et les tranches de vie plus légères. Cette légèreté de ton et de mise en scène ne minimise cependant pas les angoisses et traumatismes des protagonistes, mais permet à l’auteur de trouver un équilibre efficace, qui prête régulièrement à sourire et ravira un large champ de lecteurs et lectrices.

Article publié dans le Mag ZOO N°82 Juillet-Août 2021

Pour aller plus loin

ZOO 82
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants