ZOO

Le Singe de Hartlepool

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.6 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Singe de Hartlepool (Le) Le Singe de Hartlepool

Après la tempête, il est toujours intéressant d'aller fouiner sur la plage, des fois que des objets de valeurs s'y soient échoués. Grosse surprise cette fois-ci ! En plus des restes d'un navire français (hahaha, bien fait), les bonnes gens d'Hartlepool ont découvert un survivant ! Un marin ? Un espion ? Pire que ça, un envahisseur a posé ses pieds velus sur la terre anglaise ! Pour l'honneur de la Couronne, il est temps d'agir ! C'est au détour d'une discussion passablement arrosée dans un pub de Manchester que Wilfrid Lupano (L'homme qui n'aimait pas les armes à [...]

note de la critique

Voici une histoire totalement réjouissante sur la vieille inimitié entre anglais et français. Les dessins entre caricature et réalisme sont totalement en accord avec cette histoire satirique. Dommage pour ce pauvre singe qui a payé de sa vie l?incommunicabilité avec les braves pêcheurs d'Hartlepool. Cet album est une belle réussite et il serait dommage de passer à côté!!

note de la critique

Durant les guerres napoléoniennes, les anglais trouvent un singe échoué sur leurs côtes et le prennent pour un français. Il sera jugé et pendu ! Une anecdote folklorique réelle – mais lourde de sens – romancée avec truculence…

note de la critique

Le triste destin d’un singe en hiver

Une histoire délirante, comble de la bêtise, de l’intolérance, de la stupidité universelle. Nous sommes en 1814 près des côtes anglaises. Un navire français fait naufrage. Les habitants du village de Hartlepool ne trouve qu’un rescapé vêtu d’un uniforme et d’un bicorne. Napoléon et la France sont deux ennemis héréditaires des Anglais et les pécheurs de ce petit village vont exercer leur vengeance aveugle sur ce « Français » qui n’est en fait qu’un singe, mascotte du navire échoué.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants