ZOO

Edgar, ou les Tribulations d'un Pendu (Novembre 2014)

couverture de l'album Edgar, ou les Tribulations d'un Pendu

Éditeur : Aux Forges de Vulcain

Scénario : Ariel PelapratDessin : Elena Vieillard

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.0

Edgar a traversé des aventures, l’Europe, une partie de l’Afrique et va être pendu. Comment cet homme en est arrivé là, qu’a-t-il fait ? Dans le bar où il boit son dernier verre, il raconte son histoire et son exil. Mitigés, nous plongeons dans ce qui pourrait être notre avenir si nous poussions encore le curseur de la bêtise plus loin.

Bienvenue dans le monde d’Edgar qui parcourt un univers rongé par la guerre, à l’avant-goût de fin du monde. Avec curiosité, on le voit errer dans une Europe dévastée par les conflits, la famine et les autres maux qui vont avec. Edgar cherche à fuir ce triste désert et dans sa quête, il fait quelques rencontres... Personne ne sait comment le monde en est arrivé là mais ce n’est pas ou plus le sujet visiblement.

Sa recherche de l’Eden continue de l’autre côté de la Méditerranée où une guerre se déroule aussi. À coup de promesses mirifiques, on enrôle à tour de bras pour ces combats où l’on ne sait plus pourquoi on se bat. Bienvenue dans un monde où la bêtise humaine a gagnée. Enfin, nous finissons l’aventure avec lui dans un certain ennui… L’absurdité de la situation est sûrement trop forte, le cynisme du héros et son ton blasé finissent par lasser quelque peu.

Le dessin en noir et blanc peut d’abord paraître un peu grossier dans les traits et parfois simpliste dans le décor. Cependant il mérite que l’on s’attarde sur certaines pages, distillant souvent un détail lourd de symboles. Son travail sur les « gueules » des personnages sonne si juste qu’elles semblent en parfaite adéquation avec les différents protagonistes.

Ce roman graphique dénonce intelligemment un avenir possible de l’esprit humain.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

il va peut etre pas mourir...

Posté le 15/11/2014 à 17h07

Le résumé me donne grande envie de lire la suite.Merci

Posté le 13/11/2014 à 16h30