ZOO

Gran Cafe Tortoni

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.2 pour 5 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

Un jeune garçon amateur de tango plonge dans les souvenirs des clients d'un grand café à Buenos-Aires. Un étonnant récit plein de références littéraires et musicales, aux côtés d'une danseuse séductrice.

note de la critique

Au Grand Cafe Tortoni se croisent artistes, légendes et quidams d’Argentine. Inspirés d’un célèbre café de Buenos Aires, les 112 pages de récits entremêlés imaginées par Charlot et illustrées avec fougue par Winoc brossent un tableau rêvé des Arts et mythes du pays de Borges.

note de la critique

Gran Café Tortoni, tango passionnel

Des vies qui se croisent, des destins qui changent de cap, le tout sur un air de tango à Buenos Aires, au Gran Café Tortoni. Imaginez La Coupole sans le tango. Celui qui va être le fil rouge de ces histoires c’est un jeune danseur. Avec lui Philippe Charlot au scénario a donné à Winoc de quoi faire flamboyer son dessin et ses couleurs sur des airs venus d’un autre-monde, enchanté et sensuel, de couples soudés par ce tango du diable qui résonne à chaque page de cet album saisissant.

note de la critique

Lorsque la jeunesse et l'ambition poussent un jeune parisien à venir à Buenos Aires, il ne se doute pas qu'avant de rencontrer le professeur, le Maestro, qu'il recherche, il va lui falloir de la patience. Écouter, comprendre, apprendre et sentir, afin d'être digne de recevoir l'enseignement tant convoité. Car le tango n'est pas une simple danse... Après le récent (et réussi) Cimetière des innocents, Philippe Charlot s'offre un retour à la musique, sa passion initiale. Exit le jazz et la Nouvelle-Orléans de Bourbon Street, place à Buenos Aires et [...]

note de la critique

Le café Tortoni est « le plus célèbre des grands café de Buenos Aires », c’est aussi, dit-on, le plus ancien, et le prolongement d’un café parisien ou se réunissait l’élite parisienne du XIXe siècle. Celui de Buenos Aires a accueilli quant à lui, jusqu’en 1943, l’élite intellectuelle et culturelle réunie dans le groupe La Peña. Musicien et scénariste, Philippe Charcot joint avec cette BD ses deux passions, au travers d’histoires d’hommes un peu étranges, transcendés par le théâtre ou la musique. Des histoires douloureuses, car la douleur, comme la [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

Superbe le dessin !

Posté le 22/02/2018 à 18h24

cette BD semble originale, j' ai hâte de la lire...

Posté le 18/02/2018 à 09h55