ZOO

Le Plongeon (Janvier 2021)

couverture de l'album Le Plongeon

Éditeur : Bamboo

Scénario : Victor L Pinel, Séverine Vidal

Collection : Grand Angle

Prix : 17.90€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0


Rassurez-vous, pas de pathos ni de grosses ficelles dans cette histoire. Juste une héroïne rarement représentée dans la BD (ou ailleurs) : une femme de 80 ans, grosse, et sexuellement active. Alors, ça vous coupe le sifflet, hein?

Comment supporter de voir une personne qui a encore toute sa tête et son autonomie physique être contrainte d’aller vivre en maison de retraite? Ces fameux EHPAD, pompes à fric, où 728 000 personnes âgées vivent jusqu’à leur mort en espérant chaque jour avoir des visites de leurs proches.

Un album qui lève le voile sur la vieillesse qui nous rattrape

Un album qui lève le voile sur la vieillesse, que chacun rencontrera...
© Grand Angle

Quelle héroïne fantastique!

Très vite, on comprend qu’Yvonne, l’héroïne, perd la mémoire. L’autrice, Séverine Vidal, connaît bien ces établissements où elle anime depuis plusieurs années des ateliers d’écriture. Son but n’est pas de faire un documentaire sur la vie dans les EHPAD, mais simplement de raconter des histoires, et ici, celles d’Yvonne et de sa bande. Yvonne est une femme forte et fragile, veuve depuis peu, mère, grand-mère et qui cultive l’humour comme arme de défense. Une femme qui a envie de vivre pleinement, y compris sexuellement. Une scène d’amour entre personnes de 80 ans, c’est rarissime. Pourtant l’amour et le sexe ne s’arrêtent pas à 65 ans. Et ça peut être très beau, encore faut-il avoir l’audace de l’écrire et de le montrer. Bravo et merci à l’éditeur!

Pour l'héroïne, Yvonne le départ en EHPAD était une épreuve

Pour l'héroïne, Yvonne le départ en EHPAD était une épreuve
© Grand Angle

L’émotion jaillit à chaque page renforcée par la beauté des dessins de Victor Lorenzo Pinel. Dessinateur, storyboarder dans le cinéma d’animation et coloriste, il raconte : « J’ai dû apprendre et m’approprier par le dessin l’anatomie des personnes âgées, les rides, la gravité du corps. Il y avait très peu de références sur lesquelles m’appuyer ».

La représentation des corps âgés, avec handicap notamment, est encore trop rare. Cet album fera date. Et pour creuser ce sujet qui vous concernera tôt ou tard, allez voir dès que possible le spectacle de Jérémy Ferrari, Anesthésie générale, dont le thème est la santé, dont celle de son grand-père. Bon plongeon.

Article publié dans le Mag n°79 - Janvier - Février 2021

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants