ZOO

Automnal (Octobre 2021)

couverture de l'album Automnal

Éditeur : 404 éditions

Scénario : Daniel KrausDessin : Chris Shehan

Prix : 18.90€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Un comic-book d’horreur signé par l’écrivain Daniel Kraus et par le dessinateur Chris Shehan qui prouve que pour glacer le sang des lecteurs, il faut savoir ralentir le rythme.

Kat est une mère célibataire peu à l’aise dans sa vie. Sa fille Sibyl manque d’exploser à tout moment. Elle-même noie son malêtre dans l’alcool. Kat a été abandonnée 25 années plus tôt par sa mère. Pourtant, cette mère se rappelle à son bon souvenir en décédant et en laissant derrière elle une maison. Kat décide de changer de vie et de s’installer à Comfort Notch avec Sibyl. Mais même si la ville rayonne de douceur et de beauté à l’automne, une tension palpable pousse Kat à déranger les habitudes des locaux.


À Comfort Notch, il fait bon vivre


Le romancier Daniel Kraus a signé ce comicbook horrifique, volontairement construit dans une atmosphère douce et chaleureuse. Cette beauté apparente est bien entendu largement incarnée par le graphisme de Chris Shehan qui est mis en couleurs par Jason Wordie. Le premier offre un travail photo-réaliste qui apporte une belle lisibilité au lecteur. Ses encrages sont discrets, le dessin offre peu de matière qui vienne alourdir la page. Un parti pris graphique qui offre donc une place importante à la mise en couleurs.


Automnal

Automnal
© 404 éditions, 2021


Le travail de l’ambiance devient un facteur clé du récit. En noir et blanc, l’histoire n’aurait pas eu le même impact. Car c’est bien Jason Wordie qui est à l’origine de ce bien-être qui touche les lecteurs autant que l’héroïne, permettant en contrepartie au scénariste de déployer
peu à peu la noirceur de son histoire.


Pour bien saisir le lecteur, faire chauffer doucement


Il n’y a pas d’évidence à ce qu’un romancier écrive une bonne bande dessinée. Daniel Kraus s’en sort plus qu’honorablement. Le lecteur perçoit immédiatement la maîtrise du récit. Oui, Kraus prend son temps. Il place des personnages anodins qui se verront utiles par la suite. Il génère de l’empathie chez le lecteur, lui offre un faux sentiment de bien-être. Et tout cela pour mieux livrer un final intense dans une
tension croissante.


Automnal

Automnal
© 404 éditions 2021


Automnal ne manque pas non plus de messages à transmettre sur la société américaine contemporaine, ce dont le lecteur prend pleinement conscience au moment de refermer le livre.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de Frolic

Je plussoie, c'est un très bon récit fantastique, comme je l'ai expliqué sur mon blog :

https://weirdaholic.blogspot.com/2021/11/au-commencement-etait-la-colere.html

Posté le 25/12/2021 à 11h50

Excellent récit fantastique en effet :

https://weirdaholic.blogspot.com/2021/11/au-commencement-etait-la-colere.html

Posté le 03/12/2021 à 14h28