ZOO

Ne fais pas à autrui... (Mars 2022)

couverture de l'album Ne fais pas à autrui...

Éditeur : Albin Michel

Scénario : Yves Lavandier, Carole Maurel

Collection : A.M. BD

Genres : Historique

Prix : 16.90€

ma collection
mes souhaits

Une ode à la Résistance et au courage

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Pendant la Seconde guerre mondiale, une institutrice centre-bretonne s'enfuit avec ses élèves pour cacher l'un d'entre eux Jacques. Ce petit Juif est traqué par la milice bretonne qui copine avec les Nazis... Un premier tome remarquable, tant par la qualité de son scénario que par le dessin incroyablement vivant de Carole Maurel, la dessinatrice d'En attendant Bojangles.

Juin 1944. Au fin fond de la Bretagne intérieure, non loin du village ardoisier de Maël-Carhaix, dans les Côtes-du-Nord, une valeureuse institutrice tient ses écoliers de très près. Notamment quand il est question de leur inculquer la morale, discipline avec laquelle la jolie maîtresse ne badine pas. Tout se passe pour le mieux entre le tableau noir et l'estrade. Jusqu'à ce qu'une milice bretonne qui copine avec les Nazis décide de traquer le petit Jacques, qui s'appelle en réalité Rosenthal.

Eprise de Résistance et déterminée à lutter bec et ongles contre l'ennemi boche, l'instit décide de prendre la fuite avec une partie de son groupe d'écoliers. Mais l'un d'entre eux, qui récite le discours fasciste et donc nauséabond de ses parents, prend le risque, par sa bêtise et sa méchanceté, de compromettre la protection de son camarade juif. Une longue traque commence en forêt, alors que s'achève le premier tome de cette série qui en comptera deux : la suite et fin de cette bande dessinée remarquable devrait être éditée en octobre 2022.

L'institutrice T.1 - Ne fais pas à autrui...

L'institutrice T.1 - Ne fais pas à autrui...
© Albin Michel, 2022

Le dessin de Carole Maurel n'est pas en reste pour donner corps à ce triste, réaliste mais très touchant récit de guerre. Le breton y prend une place de choix, jusque dans les dialogues : les phrases prononcées en breton apparaissent dans une bulle noire. Cette BD montre aussi qu'en Bretagne, comme ailleurs, des bas du front ont pactisé avec les Nazis. Le courage et la bravoure de cette maîtresse hors-du-commun sautent aux yeux, en particulier dans ses expressions graphiques très vivantes.

Vivement la suite, car le suspense est clairement le leitmotiv du lecteur. L'institutrice est aussi l'occasion de rappeler que de nombreux enseignants sont morts pour leur patrie durant les deux conflits mondiaux. A Quimper, dans la cour de l'ancienne Ecole normale, un monument aux morts immortalisent les enseignants et normaliens tombés pour la France. Le nom de cinq institutrices y figure.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants