ZOO

Bashung - Plus immortel que nous (Novembre 2022)

couverture de l'album Bashung  - Plus immortel que nous

Éditeur : Petit à petit

Scénario : Collectif, Cyrille Pac, Franck VerrecchiaDessin : Ekaterina Bauman, Christian Galli

Collection : Docu BD

Prix : 19.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

La vie d'Alain Bashung en BD. En écrivant ces mots, ça va presque de soi. Et pourtant, personne n'a transformé l'essai avant les éditions petit à petit. Un scénariste et une quinzaine de dessinateurs et coloristes retracent le parcours tumultueux de cet artiste et de cet homme hors-normes. Ils le rendent encore un peu plus immortel.

Le parcours d'Alain Bashung fut semé d'embûches. Avant de trouver la voie du grand public, qu'il n'a jamais cherchée, cette voix hors-norme de la chanson et du rock français a multiplié les disques confidentiels. Ses producteurs de l'époque parleraient plus facilement de flops commerciaux. C'est une des preuves de son intégrité.

Compagnon de textes et de beuveries de Boris Bergman et Serge Gainsbourg, lui l'ami de Jean Fauque et amour de trois femmes dont deux sont devenues mères de ses enfants, Alain Bashung restera un ovni, un martien de la chanson française. Cette BD docu, dont les éditions petit à petit ont le secret, célèbre l'ange des vertiges de l'amour, cet homme qui ment la nuit et prend des trains à travers la plaine. Si le découpage du livre est une ode bashunguienne, on peut regretter la faiblesse de certains dessins pour célébrer un si grand homme. Mais l'essentiel est là : la BD se dévore.

Bashung - Plus immortel que nous

Bashung - Plus immortel que nous ©Petit à Petit, 2022


Même s'il était bien entouré, Bashung a souvent voyagé en solitaire. Exigeant, sans compromis, il a fait les disques qu'il souhaitait, sans jamais plier aux exigences des producteurs ni du public. Il faut croire que cela paie, puisque c'est ce même public qui lui a rendu le plus beau des hommages qui soit en adulant son dernier album, Bleu pétrole, sous la baguette magique de Gaëtan Roussel, le chanteur de Louise Attaque.

Avant la sortie posthume d'En amont, joyau de la chanson française orchestré par la musicienne Edith Fambuena, l'artisane de l'immense Fantaisie militaire, on ne savait pas qu'Alain Bashung était immortel. Cette BD que tout amateur de ce poète aux lunettes noires doit avoir lue, montre qu'il l'est peut-être encore plus qu'on n'aurait pu l'imaginer. Paix à ton âme, Alain.

Bashung
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants