ZOO

Né en Iran

couverture de l'album Né en Iran

Éditeur : Gallimard

Dessin : Bita MajidAuteur : Traducteur : Marc Lesage

Collection : Bandes dessinées hors collecti

Prix : 26.00€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Né en Iran

Le dessinateur Majid Bita se replonge dans l'Iran de son enfance. Celui des années 1990, au lendemain de la guerre contre l'Irak. Il accumule des souvenirs qui dessinent les contours de son identité : les gâteaux sucrés de sa grand-mère qu'il chapardait, la chaleur réconfortante des couvertures brodées, l'odeur de l'opium que fument les hommes ou le grésillement discontinu de la radio... Mais les spectres de la guerre et les interdits du régime de l'Ayatollah Khomeini planent sur le quotidien et l'imaginaire du petit garçon.
Ses angoisses se matérialisent dans des volutes de fumée noire, hantées par des djinns persans au regard halluciné. Etudiant, Majid finira par faire l'expérience concrète du carcan répressif qui étouffe son pays, et trouvera refuge en Italie. Un pays aimé, mais pas le sien pour autant. Il sera, pour toujours, exilé à moitié.


Iran dévoilé

Majid Bita raconte son enfance dans l’Iran des années 1990, de ses 4 ans à son exil forcé en Italie. L’auteur livre un témoignage sensible et poétique sur un pays plein de contradictions. Entre cauchemars d’enfant et rêves d’adulte, Né en Iran raconte une société écrasée par la dictature.

Au lendemain de la guerre Iran-Irak, une nuit d’hiver, à Téhéran, le petit Majid fait un cauchemar. Alors qu’il se lève pour regarder par la fenêtre, l’obscurité de la nuit est déchirée par une plainte assourdissante. Un bombardement irakien ? Dans cette nuit de terreur pure, ses parents le cherchent en vain dans l’obscurité, lui, petit garçon paralysé par l’effroi…

Comme Marjane Satrapi dans son Persepolis, Majid Bita raconte son histoire, intimement liée à celle de son pays. Né en Iran est un recueil de nouvelles autobiographiques, dont les événements prennent place de 1989 à 2014, de la mort de Khomeiny (guide spirituel de la révolution islamique de 1979 qui renversa le chah) au départ pour l’Italie de son auteur.

Né en Iran

Né en Iran © Gallimard, 2024

Exilé à moitié

Majid Bita raconte les contradictions d’un pays déchiré. Il décrit les divisions politiques au sein des familles iraniennes : les grands-parents regrettant le chah, les parents pro-révolution pourtant dégoûtés par le régime islamique et, enfin, les attentes brûlantes d’une jeunesse avide de liberté. Les peurs du petit garçon se mêlent au fardeau de l’Histoire heurtée de l’Iran. Pour Majid Bita, « le poids de cet héritage me tue ». Il fuit son pays en 2014. Un exil plus ou moins volontaire dont il ne se remettra jamais vraiment. « L’exil est une expérience proche de la mort. Sans possibilité de renaître. »

Né en Iran

Né en Iran © Gallimard, 2024

Entre chien et loup

Peu de clés de compréhension (rappels historiques, contexte politique…) sont données par Majid Bita. Mais cette ambiguïté est complètement assumée et choisie. Il décrit l’Iran à travers ses souvenirs flous d’enfance et des bribes de mémoire déformées. Le tout confère une sensation particulière à l’œuvre : une nostalgie familière doublée d’un onirisme déstabilisant. Sensation qui est amplifiée par le trait de l’auteur. Les dessins, en noir et blanc, sont distordus, comme extirpés du brouillard de la mémoire ou vus à travers une lentille sale.

Né en Iran, c’est aussi l’histoire de la désillusion de tout un peuple en perpétuelle révolution. De celle verte de 2009 à celle « Femme ! Vie ! Liberté », rien n’a changé en Iran. Désormais absents de nos écrans, les soulèvements de 2022 auront fait 600 manifestants tués, 30 000 arrestations et une centaine de condamnés à mort…

Article publié dans le Mag ZOO N°96 Janvier-Février 2024

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaire et critiques (1)

tres joli

Le 26/01/2024 à 10h09