ZOO

Black Op - T8

Partagez et donnez votre avis

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Avec ce dernier tome et fin de Black Op, Desberg revient sur les grands évènements internationaux des années soixante-dix. En 1973, des pays arabes attaquent Israël et déclenchent volontairement la première crise pétrolière qui va frapper l'Occident. Dans cette fin de saison, l'agent Sol Kathren et sa compagne d'occasion, Janine, vont remonter la piste mais à leurs risques et périls. Desberg et Labiano au dessin forment un redoutable duo très efficace dont on ne se lasse pas.

note de la critique

Sol et Janine ont découvert qu’une guerre se préparait au Proche-Orient dans le but de mettre en œuvre une manipulation financière et pétrolière. Personne ne les croit. Suite et fin crédible et rythmée, d’une saison en diptyque.

note de la critique

Genre : Espionnage et coulisses du choc pétrolier Ce tome 8 conclue un diptyque basé sur les évènements à buts purement lucratifs et commerciaux, selon cette interprétation, qui ont amené à la guerre entre Israël et les pays arabes et le choc pétrolier qui s’en est suivi. A la fois analyse économique du dessous des cartes et BD d’espionnage aux personnages ayant de l’épaisseur et du caractère, Black Op séduit par ces deux dimensions. Le dessin est classique, précis, digne d’un roman d’espionnage. Cette suite en deux tomes, du fait de sa durée réduite, [...]

note de la critique

Black Op 8, fin de saison pour agents qui en savaient trop

Un retour sur les grands évènements internationaux des années soixante-dix dans cette fin de Black Op tome 8. En 1973, les Pays Arabes attaquent Israël et déclenchent volontairement la première crise pétrolière qui va frapper l’Occident. Pour cette fin de saison l’agent Sol Kathren et sa compagne d’occasion, Janine, vont remonter la piste mais à leurs risques et périls. Desberg et Labiano forment un redoutable duo très efficace dont on ne se lasse pas.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de NGOU

Dans ce diptyque, Stephen Desberg éclaire les dessous du premier choc pétrolier et de la guerre du Kippour, révélant les arcanes d'un business mondialisé.

Posté le 20/08/2021 à 10h24

note de la critique de nicholas

Voilà déjà la fin de cette histoire en deux parties qui permet de retrouver un couple fictif (en fait, deux agents de la CIA) à Téhéran, en 1973. Un bon thriller géopolitique, avec des dialogues assez
denses bien menés, et bizarrement très peu de séquences d'action... Les auteurs réussissent l'exploit de rendre la lecture passionnante.

Posté le 23/01/2015 à 22h45