ZOO

Bouncer - T9 : And back

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.3 pour 8 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

8 Critiques Presse

note de la critique

La fin du diptyque engagée par To Hell nous mène aux confins du désert où se terre Pretty John, sa mère…et une armée de bandits... Le Bouncer frappe encore et on aime ça !

note de la critique

Terre de damnés

Un scénario grandiose digne des meilleurs westerns du genre, sanglant et débordant d'imagination, peuplé de personnages inoubliables.

note de la critique

En neuf tomes, le scénariste a réussi à rester cohérent sur la longueur. Le Bouncer est une très belle série western qui depuis le début a su se faire une belle place dans le genre.

note de la critique

Pour les orphelins de Jean Giraud et de Blueberry, la filiation est évidente : souffle romanesque, efficacité des scènes d'action, science du dessin et des paysages grandioses.

note de la critique

D’une superbe manière, To Hell comme And Back revisitent les canons du western.

note de la critique

Enfermé au pénitencier de Deep End, où il était venu rechercher Pretty John, Bouncer va se retrouver dans la peau du traqué lorsqu’il sera parvenu à s’en échapper. Suite et fin d’un cycle de violence et d’horreur pour Bouncer…

note de la critique

Au fil des tomes Boucq et Jodorowsky ont su recréer la légende de l’ouest à travers un héros manchot sans peur et (presque) sans reproche. Défendant la veuve et l’orphelin, son sens du devoir le met dans des situations dangereuses et inextricables dont seulement son grand courage et la chance l’aide à de sortir. L’aide de son chien à trois pattes dans ce dernier tome des aventures du pénitencier maudit sera en l’occurrence décisive. Le dessin est somptueux rendant parfaitement, par un trait noir assuré, parfois hachurés, la grandeur des paysages, la dureté et [...]

note de la critique

Bouncer and back 9, voyage de retour de l’enfer et expo Boucq à Paris

Le Bouncer est toujours prisonnier du bagne du diable. Comment va-t-il s’en sortir entouré de psychopathes plus cruels les uns que les autres ? Boucq et Jodorowsky mènent tambour battant la fin de cet épisode, Bouncer and Back (Glénat), tome 9 de la série.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de mydear

Toutes les pages dessinées par boucq sont de véritables performances, que ce soit dans la prison ou au cœur du désert hostile. Magnifique.

Posté le 29/11/2013 à 23h07