ZOO

Calamity Jane - T1 : La fièvre - 48h de la BD 2024 - Edition limitée

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutesles notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

Les 4 critiques Presse

2.5

Le 27/6/2017

Calamity Jane, où les errances sentimentales et sociales d’une célibataire urbaine décomplexée, au chômage, avec un gros fessier et un penchant pour les bitures. Un recueil de strips façon Bridget Jones…

2.0

Le 23/1/2018

Difficile de faire sa place au soleil au milieu de toutes ces blog-bédéistes féminines. Il faut alors faire preuve d'originalité pour faire son petit trou. Si Jeanne Gaullier, alias Calamity Jane, y parvient dans cet album c'est avant tout grâce au personnage calamiteux de Jane plus vulgaire que glamour, qui roterait volontiers après une pinte de bière au lieu de partager petits fours et tasse de thé avec ses copines bobos parisiennes. Certes Jane est aussi un personnage dont les traits sont exacerbés et exagérés, mais on l'imagine plus facilement tendant son petit [...]

3.5

Le 3/5/2018

Calamity Jane, reine du Far West parisien

Elle a un caractère de putois, un cœur apte à tous les amours, et elle est toujours prête à ouvrir le feu, Calamity Jane, version XXIe siècle, a ressuscité. A Paris, de nos jours, Calamity doit faire face à des dangers que n’auraient pas renié son modèle du Far West.

3.5

Le 21/10/2021

Allongée dans les hautes herbes, une silhouette est l’affût. Des cornes apparaissent dépassant d’un buisson. Un « Pan ! » sonore retentit. Puis, c’est la cavalcade. Jane est assaillie par un troupeau de gamins. Les rires fusent jusqu’à ce que Sara s’avance en chancelant, fiévreuse. La grande sœur laisse le jeu et s’occupe aussitôt de sa cadette. Mais, dans leur maison, il ne reste pas grand-chose pour soulager le mal et guère plus à manger. Comme si cela ne suffisait pas, il y a aussi cette enfant indienne qui revient chaque jour [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants