ZOO

Compte à rebours - T1 : Es-Shahid

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

Douze décembre 2016, Abou Othman est mort, Sauf qu'il l'était déjà depuis quatre ans, sous son nom de baptême, Jean-Frédéric Martinez. Parti en Syrie en 2015, il n'a pas cessé depuis de perpétrer des actions djihadistes violentes, l'amenant à être considéré comme un « élément très dangereux » par la DGSI. Pourtant, ... quelque chose, ou plutôt quelqu'un, empêche le juge Antoine Duquesne de classer définitivement sa fiche. Nordine Charaoui, un suspect en relation avec le supposé défunt, a été mis sous surveillance ; il semble en effet [...]

note de la critique

Un juge d’instruction mène une enquête sur une cellule terroriste managée depuis la Syrie par un français se faisant passer pour mort. Une immersion particulièrement crédible et documentée dans une enquête anti-terroriste, coscénarisée par Marc Trévidic.

note de la critique

Compte à rebours, piège mortel

Marc Trévidic a été juge d’instruction au pôle antiterroriste au TGI de Paris. Il exerce toujours mais à Lille comme premier vice-président au Tribunal de Grande Instance. Il connait particulièrement bien le sujet qui hante depuis des années la vie des Français mais aussi de la plupart des pays. Le terrorisme est donc le thème de Compte à rebours, une série sur laquelle Marc Trévidic a été partie prenante associé avec un maître du polar, du thriller, Matz. Du Tueur à Tango en passant par Corps et âme, Matz est un spécialiste du genre à l’écriture concise et [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de NGOU

Une bombe vient d'exploser en plein périphérique. Comment remonter jusqu'au cerveau des attentats ? Bienvenue dans l'antiterrorisme sous la plume de Marc Trevidic et Matz.

Posté le 06/03/2021 à 16h35