ZOO

Elfes - T29 : Lea s'aa l'elfe rouge (Décembre 2020)

couverture de l'album Lea s'aa l'elfe rouge

Série : ElfesTome : 29/29Éditeur : Soleil

Scénario : Kyko Duarte, Jean-Luc Istin, J. NanjanDessin : Giovanni Lorusso

Genres : Fantastique, Heroic fantasy

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

26 tomes, plus d’un million d’albums vendus pour les séries des Terres d’Arran, Elfes est une série incontournable de l’Héroïc-Fantasy en bande dessinée. Après sept années d’aventures et différentes intrigues fil-rouge, la série se renouvelle en emmenant ses lecteurs découvrir un nouveau continent jusque là inconnu.

Lea’saa l’elfe rouge n’entend pas rester chez elle avec son compagnon et ses deux enfants. Le destin de sa race ne repose que sur leurs épaules à eux quatre. Alors quand le mage Belthora lui apprend que sur un autre continent méconnu, un peuple prie des dieux immortels à la peau carmin, elle ne tarde pas à prendre la route pour les retrouver.

Poser les bases d'un autre monde

Le scénariste Jean-Luc Istin procède ici avec finesse pour accompagner cette « phase 1 » des terres d’Arran vers une « phase 2 » porteuse de nouvelles opportunités. Les enjeux sont liés à ceux du passé, mais ils s’exercent dans un cadre différent.


Un nouveau personnage, la cartographe...
@Edition Soleil, 2020 - Istin, Lorusso


C’est en terre africaine que se porte l’aventure, un décor et des cultures rarement exploités en Fantasy. Le scénariste entreprend donc de nous présenter les fondements de ce nouvel espace de jeu par l’entremise d’un personnage haut en couleur : une cartographe (nouvelle « race » susceptible de générer une série ?) gamine insupportable et évidemment fort appréciable pour les lecteurs. Ce nouveau monde est pour l’instant plutôt prenant avec de bons concepts culturels développés comme un peuple de chevaucheurs de vers géant aux mœurs… étranges.

Un dessin Blockbuster pertinent

Déjà vu à l’œuvre sur le tome 26 ainsi que sur un tome de la série Orcs & Gobelins, le dessinateur Giovanni Lorusso (secondé par Kyko Duarte aux storyboards) livre une prestation tout à fait convaincante. Son trait assuré se montre pertinent tant dans les décors variés que sur les personnages expressifs et dynamiques. La mise en couleur de Nanjan livre des effets numériques qui renforcent la puissance des planches.

Ce tome 29 est tout à fait réussi. Pour preuve, le lecteur se retrouve frustré lorsqu’il découvre en case finale que l’intrigue prendra deux albums et qu’il faudra donc attendre pour en savoir plus sur le destin de Lea’ssa. Pour les liens entre les terres d’Ogon et les terres d’Arran, réponse au prochain épisode.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants