ZOO

Jazz Maynard - T6 : Trois corbeaux

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.5 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

Venus à Reykjavik pour dérober l’œil doré, Jazz Maynard et son ami Teo vont avoir maille à partir avec la pègre locale. À l’issue du tome précédent Teo, tombé dans les griffes d’un extrémiste néonazi, subissait un passage à tabac gratiné. Raule nous plonge dans l’ultra violence, parfaitement secondé en cela par son complice Roger qui ne recule devant aucun détail. Âmes sensibles s’abstenir !

note de la critique

Round final sur la terre de glace Islandaise. Teo et Jazz, le duo de cambrioleurs barcelonnais, sont malmenés par un groupuscule local. Toujours à la recherche de l’œil doré iranien, l’adversité va faire rejaillir des souvenirs d’enfance.

note de la critique

Sale temps pour les enfants d'El Raval. À Reykjavik, les coups sont froids et marquent les corps qu’aucun soleil ne vient réchauffer. Il est grand temps de songer à rentrer, mais avant, il est un contrat à honorer, un ami à sauver et un passé à solder. Trompettiste des plus doués et cambrioleur de génie, Jazz promène sa désinvolture et une éthique basée sur l’amitié virile, l’amour des jolies femmes et le plaisir du beau geste… le tout enrobé d’une pointe d’anticonformisme pour les systèmes en place. Sur Les Trois corbeaux, Raule n’épargne rien à Jazz et Teo, les met [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants