ZOO

La Petite Bédéthèque des savoirs - T21 : L'adolescence. Un âge à part entière. (Mars 2018)

couverture de l'album L'adolescence. Un âge à part entière.

Série : La Petite Bédéthèque des savoirsTome : 21/29Éditeur : Le Lombard

Scénario : David Le BretonDessin : Pochep

Genres : Documentaire BD

Public : À partir de 12 ans

Prix : 10.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.5

Dessin

3.0

L’adolescence, âge ingrat ou épreuve difficile ? Le sociologue et anthropologue David Le Breton s’attaque à ce vaste sujet dans un album illustré par Pochep.

L’adolescence est le passage obligé de l’enfance à l’âge adulte et, dans nos sociétés contemporaines, le moment de toutes les interrogations et de tous les maux. L’auteur propose ici de restreindre ses propos à une analyse purement sociologique de cet âge de transition. Une préface sur l’histoire de cette période dans nos sociétés occidentales ainsi qu’un chapitre dédié aux rites de passages et d’initiation présents dans d’autres cultures, dans lesquelles cet entre-deux n’existe pas, nous offre une comparaison intelligente de cet âge spécifique.

David Le Breton aborde les grands maux de l’adolescence d’aujourd’hui tels que l’image de soi, la construction de la personnalité, la place dans la société ou encore les relations avec l’entourage. Le propos du sociologue est riche et très documenté mais le ton et la densité des propos s’adaptent mal au format bande dessinée. L’auteur porte un regard assez dur sur ces adolescents qu’il dépeint souvent de manière très stéréotypée : mous et boutonneux, sans personnalité ni volonté, perdus entre tatouages et piercing et victimes de notre société de consommation.

Pochep nous propose ici des illustrations au ton totalement humoristique. La métaphore du jeu vidéo, à travers un dessin pixelisé, bien trouvée, évoque les épreuves et passages de niveaux vers l’âge adulte. Cependant il y a une forte inadéquation entre les illustrations au ton plutôt léger et le texte dense et sérieux qui rend la lecture difficile. Les dessins appuient encore davantage les stéréotypes agaçants : les adolescents sont tous boutonneux, un portable greffé à la main et la bouche ornée d’un appareil dentaire.

Un essai dense sur un âge si complexe, où la vulgarisation n’évite pas les clichés.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants