ZOO

Le Masque aux mille larmes - T1 : La Mort marche avec moi (Août 2019)

couverture de l'album La Mort marche avec moi

Série : Le Masque aux mille larmesTome : 1/2Éditeur : Dargaud

Scénario : David ChauvelDessin : Roberto Ali

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.99€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Synopsis de la BD – La Mort marche avec moi

Dans la plaine de Mizushiro, une terrible bataille laisse derrière elle un champ de cadavres et de veuves éplorées. L'une d'elles, Sadakïo, est à la recherche de son fiancé, Koburo, lorsqu'elle fait la rencontre de Masamura. Séduit par sa beauté et ému par son chagrin, il lui propose son aide pour rapporter la dépouille de son fiancé jusqu'à son village. Sadakïo, liée par une promesse passée avec Koburo décide alors de partir en quête du masque aux mille larmes. On lui prête le pouvoir de permettre aux vivants de descendre dans le monde des morts et d'en revenir avec l'être aimé. C'est bien ce que Sadakïo a l'intention de faire, et Masamura part avec elle en direction du château de Takedo, où les attend un destin tragique...

Haut de page

Détails de la BD – La Mort marche avec moi

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Dargaud

Collection :

Série

Série :

Le Masque aux mille larmes

État de la série :

En cours

Album

Nom de l'album :

La Mort marche avec moi

Numéro de tome :

1

Genres :

Thèmes :

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Roberto Ali

Couleurs :

Édition

Format :

24 x 32 cm

Nombre de pages :

64

EAN :

9782205068146

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Août 2019

Prix public :

14.99 €

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de NGOU

L'histoire est bien ficelée, haletante, souvent émouvante, même si les dialogues s'autorisent parfois un ton plus léger. L'autre qualité de cet album est inconstablement le dessin de Roberto Ali. ses paysages et ses décors sont plus vrais que nature, et ses personnages ultra-expressifs, qui tirent parfois sur le manga, dynamisent le récit.

Posté le 12/08/2021 à 19h33