ZOO

Le Petit Spirou présente... - T5 : Mon tendre amour (Août 2013)

couverture de l'album Mon tendre amour

Série : Le Petit Spirou présente... Tome : 5/7Éditeur : Dupuis

Scénario : TomeDessin : JanryColoriste : Stuf

Collection : Tous Publics

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 7.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Pas facile de séduire la femme de sa vie… Surtout quand on est encore à l’école primaire et que l’élue de son coeur a un tempérament de feu ! Retrouvez le Petit Spirou, Suzette mais aussi tous leurs amis le temps de quelques gags triés sur le volet !

Entre tactiques inventives pour regarder les culottes des filles et véritables rendez-vous amoureux, le Petit Spirou est bien occupé ! Et il ne manque pas d’imagination pour gagner le coeur de Suzette : coup de la panne, machines farfelues, rendez-vous au bord du lac ou encore sorties à la plage. Mais Suzette n’est pas du genre à se laisser faire ! D’échecs en rateaux, les tentatives du Petit Spirou ont le mérite de nous faire rire et c’est au fond tout ce qu’on lui demande !

Après 16 tomes et 4 compils, c’est toujours avec plaisir que l’on retrouve le Petit Spirou et son drôle de quotidien. Les dessins, adaptés à l’univers humoristique brossent soigneusement  avec leurs nombreux détails les caractères des personnages ! Le scénario est lui aussi plaisant puisque l’on retrouve le Petit Spirou dans toutes sortes de situations inventives et surprenantes, propres à chatouiller nos zygomatiques !

Et pourtant, si l’on apprécie toujours autant les aventures de ce Spirou en culottes courtes, on ne saurait qu’être déçu de ce nouvel album qui se contente simplement de réunir quelques gags en compagnie de Suzette…

Cette compil ne trouvera qu’avec difficulté sa place sur les étagères des fans, puisqu’ils en connaissent déjà tout le contenu mais elle aura au moins le mérite de faire découvrir à ceux qui l’ignorent encore l’univers original et amusant de l’enfant qu’était Spirou...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants