ZOO

Le Spirou de... - T18 : Pacific Palace (Janvier 2021)

couverture de l'album Pacific Palace

Série : Le Spirou de...Tome : 18/18Éditeur : Dupuis

Scénario : Christian DurieuxDessin : Christian Durieux

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 16.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Découpé en 18 épisodes dans Spirou, entre juin et septembre 2020, Pacific Palace de Christian Durieux nous propose une intéressante variation, très personnelle, de l’univers du célèbre groom, sur fond d’intrigue politico-policière. Loin des codes habituels de la série, l’album, nous fait glisser en pleine romance. Spirou est amoureux et le temps ralentit autour de lui!

Spirou travaille depuis quelque temps au Pacific Palace, un établissement paisible, non loin d’un lac. Il a réussi à faire embaucher Fantasio qui vient de perdre son poste au Moustique. Cependant, l’ex-journaliste à bien du mal à s’accommoder de la discipline qu’il doit désormais respecter, au grand dam de M. Paul, son supérieur hiérarchique qui ne sait plus très bien quoi faire de ce traîne savate. L’histoire commence avec l’arrivée d’Iliex Korda, le dictateur déchu du Karajan qui vient se réfugier au Palace pour y rencontrer des émissaires du gouvernement français, afin de monnayer leur protection! L’hôtel est ensuite réquisitionné, avec un personnel réduit, pour accueillir le plus discrètement possible tout ce petit monde. C’est alors que Spirou rencontre Elena, la fille de Korda, il en tombe immédiatement amoureux…
Pendant ce temps-là, les éléments se déchaînent à l’extérieur et une soudaine montée des eaux menace l’hôtel, entraînant une évacuation générale…!


Le Spirou de Quentin Dupieux

Spirou et son supérieur, Mr. Paul, au Pacific Palace


Complètement en marge de l'univers du personnage, l’ambiance de ce volume est très singulière. Une réinterprétation contemplative à la Bergman ou Durieux fait évoluer ses personnages dans une sorte de chassé-croisé assez doux, aux antipodes des aventures rocambolesques dont Spirou et Fantasio ont l’habitude. L’histoire se dévoile progressivement, on découvre les enjeux qui se dessinent derrière la présence de Korda, tandis que les deux amoureux peinent à simplement se croiser.
Durieux soigne ses cadrages, ses atmosphères toutes en retenue dans ce récit lent et touchant. Il rend une copie qui possède un vrai charme, une personnalité en marge qui peut déstabiliser au premier abord les plus irréductibles. Car peut-être ne s’agit-il pas vraiment d’une histoire de Spirou, mais plutôt celle d’un rendez-vous manqué, l’émoi d’un héros de bande dessinée sur qui glissent toutes ces intrigues politiques sans véritable intérêt… Il ne garde en mémoire que ces yeux verts et cette silhouette qui flotte, lascive, dans la piscine en l’observant avec un petit sourire!


Ce nouveau Spirou de Durieux plonge les lecteurs dans une ambiance inédite

Ce nouveau Spirou de Durieux plonge les lecteurs dans une ambiance inédite



Une très belle vision qui a eu droit à une conclusion plutôt inattendue dans un récent Spirou, une fin ouverte, sait-on jamais… Une lecture très conseillée !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants