ZOO

Les Spectaculaires - T2 : La Divine Amante (Septembre 2017)

couverture de l'album La Divine Amante

Série : Les SpectaculairesTome : 2/3Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Régis HautièreDessin : Arnaud Poitevin

Genres : Aventure

Public : De 6 à 15 ans

Prix : 14.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La bande de saltimbanques des Spectaculaires est bien décidée à sauver le monde. Dans ce deuxième tome, ils assurent la protection rapprochée de Sarah Bernhardt. Pour le meilleur et pour le pire. Un scénario et un dessin hauts de gamme en prime !

Quand le loufoque professeur Pipolet, inventeur de renom, a proposé aux Spectaculaires, troupe de saltimbanques totalement foldingues, de sauver le monde, ils n'ont pas réfléchi. Les voilà désormais embarqués dans cette aventure. Leur objectif est d'assurer le mieux possible la protection de Sarah Bernhardt, poursuivie et menacée par une infâme et pernicieuse mante religieuse humaine. La troupe de gais lurons n'est pas au bout de ses peines. Sans parler du caractère de l'illustre actrice...

Deuxième essai transformé pour cette nouvelle aventure des Spectaculaires. Le scénario déroule sans anicroches et nous entraîne sur les routes de Bretagne où les joyeux drilles défendent les intérêts de Sarah Bernhardt. On sourit beaucoup et on rit aussi en découvrant leurs facéties sans cesse renouvelées. Régis Hautière offre le meilleur de sa narration dans cette histoire pleine de rebondissements.

Le dessin d'Arnaud Poitevin, couplé aux couleurs luxuriantes de Christophe Bouchard, donne à cette série le niveau graphique qu'elle mérite, c'est à dire très haut. Les personnages, profonds, évoluent dans un décor extrêmement travaillé. Des actions pleines de mouvement s'enchaînent et donnent à voir le meilleur d'un scénario truffé de suspense. Quand texte et dessin se marient aussi bien, c'est l'apogée de la BD.

Les Spectaculaires n'ont d'autres missions que nous divertir et nous donner le sourire. Ça tombe au poil, puisqu'on peut dire que leur mission est largement accomplie dans ce deuxième tome. Qui, espérons-le, en appellera de nombreux autres. Longue vie aux joyeux saltimbanques et leurs situations abracadabrantes. On n'a pas fini de se marrer.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants