ZOO

Marina (Zidrou) - T1 : Les enfants du Doge

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.9 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Marina, la fille du Doge de Venise, va être sacrifiée pour des plans politiques troubles. Un album dépaysant et puissant, dénué d’espoir.

note de la critique

Marina 1. Les enfants du Doge

La République a ses raisons que le cœur ignore ! Telle semble être la maxime d’Andrea Dandolo, premier édile de la Sérénissime en cette année 1342. En effet, pourquoi tant de hâte et d’acharnement à vouloir la perte de son enfant, Marina ? Cette question pourrait trouver réponse sept cents ans plus tard, alors que l’épave de la Pantegana (le rat en vénitien) est exhumée de son cimetière de vase. Depuis quelques années, avec des titres comme Les Folies Bergère, L’élève Ducobu, Le client, Schumi, La peau de l'ours, Maître Corbaque ou Pendant que le roi de Prusse faisait [...]

note de la critique

Cette série mêle histoire et légende, sautant les siècles pour suivre une malédiction qui elle aussi semble s’affranchir du temps. Marina, fille du Doge, aurait été, vers 1342, volontairement sacrifiée par son père pour sauver Venise. Dans le présent de lourds présages s’accumulent sur la ville qui pourrait disparaitre. L’histoire tourmentée de ces deux enfants, jouets de conspiration politiques macabres est bien traité et le mystère de la destinée de la jeune fille, Marina, savamment entretenue. Le dessin, en aquarelles, brosse une Venise passée et [...]

note de la critique

Marina, fille maudite du Doge de Venise

Venise de nos jours, on y renfloue la carcasse d’un antique vaisseau la Pantegana. Le professeur Boccanegra va pouvoir peut-être remonter la piste d’une malédiction qui pourrait entraîner la destruction de la célèbre cité. Marina, sous le stylo et le pinceau de Zidrou et Matteo, raconte l’édifiant destin de Marina, fille perdue de l’impitoyable doge de Venise en 1342.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de Fantamas

Cela fait plusieurs albums du scénariste Zidrou que je suis, avec notamment un superbe album sur Lydie,une jeune femme simple d'esprit qui perd son enfant. Là, on est plongé dans la BD historique,mais avec deux intrigues parrallèles, très bien ficellées. Le dessin est quant à lui superbe, avec des planches aquarellées de Venise. Magnifique.

Posté le 04/11/2013 à 00h16