ZOO

Professeur Bell - T4 : Promenade des Anglaises

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 2 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

2 Critiques Presse

note de la critique

Toujours à la pointe de l'étrange, le professeur Bell vole au secours de la Couronne britannique ! Une histoire plus originale que prenante.

note de la critique

Aveuglement

Le Professeur Bell est désœuvré. Pour passer le temps, il se drogue et rencontre dans ses cauchemars hallucinatoires des monstres atroces. Mais un peu d’action ne lui fera pas de mal : la Reine est malade. Elle n’y voit plus ; et sans yeux, elle ne peut plus dessiner ; et sans dessin, elle déprime. Bell et ses compagnons – rencontrés au cours de ses précédentes aventures - décident de partir à Nice la sauver. Sur place, ils trouvent une Reine qui se porte comme un charme, grâce à de mystérieuses lunettes. Joseph flaire aussitôt l’étrange et le bizarre et mène son enquête… On [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de greatheavy

Ce 4e opus des aventures du Pr Bell confirme l'esprit du 3e album, et de la série. Une enquête mélant mystère, mysticisme, et Un humour cynique, et parfois absurde. Ce qui est original est le fait qu'une grande partie de l'histoire est racontée de manière indirecte par deux personnages secondaires, et pourtant clefs, les filles respectives de l'inspecteur Mazok, et de l'archénemi de Bell, Adam Worth. Bell se voit ici, pour un motif futile, mandaté pour apporter une aide médicale a la Reine d'Angleterre. L'histoire se déroule pour la grande part, dans un lieu imaginaire, représentant l'isolation de la classe supérieure anglaise. Mais tout ne se déroule pas comme prévu, et les desseins d'Adam Worth mènent a une tragédie... Un excellent album, qui confirme que cette série est digne des aventures de Holmes..., et laisse présager un retour vers la noirceur qui avait illustré le premier album...

Posté le 18/04/2017 à 09h44