ZOO

Sauvage - T4 : Esmeralda

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 2.8 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Sauvage T4, un destin sanglant

Il va tourner casaque le gentil et preux Félix Sauvage. Dans ce nouveau cycle, on le retrouve toujours en pleine campagne du Mexique dans laquelle s’est embarquée Napoléon III en imposant l’empereur Maximilien à la tête du pays. Félix a repris son nom, De Castalbajac est capitaine. Pas de pitié, Yann et Meynet ne lui épargne rien, ni non plus à sa protégée Esmeralda, orpheline et gamine au sang chaud au cœur qui ne bat que pour Félix. Un western à la française dans la pampa qui a des airs d’Alamo. Du grand spectacle, comme déjà dans le tome 3, avec son lot de [...]

note de la critique

Le premier cycle de trois tomes était centré sur la vengeance de Félix Sauvage, de son vrai nom De Castelbajac, qui l’avait amené, jeune homme innocent et plein de principes, dans l’enfer Mexicain d’une guerre sans honneur. Dans ce premier tome d’un nouveau cycle, on assiste à la transformation du jeune Félix. Est-ce le soleil ardent ou la fuite des sentiments qui le font s’engager dans une mission dangereuse ? Peu importe. En tout cas, il applique les nouvelles règles édictées par l’empereur Maximilien de traiter les soldats et officiers mexicains comme de [...]

note de la critique

Sa vengeance accomplie et son honneur rétabli, Félix peut reprendre son vrai nom, Castelbajac. Par contre, du côté de l’aventure impériale de Maximilien, les choses ne s’arrangent pas. Pour faire face à une résistance toujours plus grande, l’armée doit sortir les gros moyens : plus de prisonnier ! Faisant son devoir, le jeune capitaine plonge dans la tourmente, les états d’âmes, ça serait pour plus tard. Yann et Félix Meynet proposent une suite à Sauvage. Si les héros restent les mêmes, le style change quelque peu. De fresque [...]

note de la critique

Félix est devenu un commandant cruel au cœur de la campagne mexicaine, mais Esmeralda ne l'a pas oublié. Nouveau développement pour une série dépaysante mais pas captivante, par Yann et Meynet.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants