ZOO

Sept - Saison 1 - T6 : Sept Yakuzas

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.0 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Qui veut mettre un terme à la vie du puissant Ichiro ? Aidé de six autres criminels, il réclame vengeance pour découvrir une cruelle vérité. Un récit savamment distillé par l’un des meilleurs samouraïs du 9e art.

note de la critique

Papy flingueur

A 92 ans, Kotobuki Ichiro est le chef d'un clan yakusa respecté. Il fait pourtant l'objet d'une tentative de meurtre lors de la Sanja Matsuri, une des fêtes les plus populaires de Tokyo. L'un des criminels chargé de l'éliminer lui laisse un message sous la forme d'une énigme : « Avant Chigusa ». Protégé par sa garde rapprochée, Ichiro parvient à s'enfuir en sautant du haut d'un pont. Il est alors recueilli par un ancien ami. Avec lui, il prépare sa vengeance en formant un groupe de sept yakusas. Ensuite, chacun avec sa personnalité bien trempée, ils vont remonter la piste [...]

note de la critique

Sept 6. Sept Yakuzas

Il est un vieil oyabun. Depuis une soixantaine d’années, il règne sur un clan yakuza qui a la main mise sur une partie de la ville. Le fait d’être craint et respecté ne l’empêche pas d’essuyer une tentative de meurtre. Dès lors, à 92 ans, il n’a plus qu’une obsession : « La seule chose que je veux, c’est me venger ». Pour sa contribution à la série des 7 proposée par D Chauvel chez Delcourt, JD Morvan s’est sans doute dit que la figure imposée du récit relatant la mission d’un groupe de sept équipiers réunis par les circonstances ne suffisait pas à rendre l’exercice [...]

note de la critique

Le sous-titre est : "Sept criminels prêts à mourir pour rétablir leur honneur." Comme l'indique le titre, c'est l'histoire d'un chef yakusa qui part en vendetta pour se venger de ceux qui ont tenté de le tuer et qui ont détruit son clan. La fin est intéressante parce que le lecteur n'y a pas été […]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants