ZOO

Thorgal - T36 : Aniel

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.1 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Thorgal et l'après Rosinski, retour aux fondamentaux

Rosinski passe le relais à Fred Vignaux. Le tome 36 de Thorgal, Aniel, est le dernier du dessinateur qui a créé la série mythique avec Van Hamme. Yann est désormais au scénario. Retour vers le futur avec les acteurs de cette évolution et pas révolution. Émotion garantie avec la fin d’une époque.

note de la critique

Thorgal T36, merci monsieur Rosinski

Le dernier Thorgal dessiné par Rosinski, ça fait un coup au cœur. Pour tous ceux qui ont accompagné la série depuis ses débuts avec Jean Van Hamme au scénario, il va y avoir quelques soupirs pour ne pas dire larmettes furtivement écrasées. Mais bon, c’est la vie et on sait qu’avec son immense talent Rosinski nous prépare sûrement quelques belles surprises, si ce n’est vraisemblablement de signer les couvertures des prochains albums. Retour à Aniel, titre de ce tome 36 que scénarise Yann. C’est le point de convergence de la série mère avec les Mondes de Thorgal [...]

note de la critique

De retour vers les terres du Nord, Thorgal, entouré de Petrov, Lehla et Salouna, est parvenu à arracher son fils Aniel de la cité de Bag Dadh. Sous l’emprise des magiciens rouges, Aniel est dans un état semi-comateux. Sur son chemin, Thorgal, va retrouver des vieilles connaissances dont Armenos, qui saura extraire l’une des deux entités maléfiques qui rongent son fils. Ce 36e tome clôt le cycle initié par Yves Sente et sera aussi l’ultime album de la série dessiné par Rosinski.

note de la critique

Thorgal et ses compagnons échouent au royaume de Zhar. Ils retrouvent le sorcier Armenos, seul capable de pouvoir sauver Aniel du maléfice qui le ronge. Un tome particulier, le dernier pour Rosinski mais pas la fin de la série.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants