ZOO

World War Wolves - T2 : World War Wolves T.2 - Autrefois un homme, aujourd'hui un loup

couverture de l'album World War Wolves T.2 - Autrefois un homme, aujourd'hui un loup

Série : World War WolvesTome : 2/3Éditeur : Soleil

Scénario : Jean-Luc IstinDessin : Jose Francisco Kyko Duarte

Collection : Fantastique

Genres : Aventure, Fantastique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

3.5

Dessin

1.5

Jean-Luc Istin et Kyko Duarte reviennent pour un deuxième tome de World War Wolves, la BD qui donne des insomnies au Petit Chaperon rouge ! Nous suivons tant bien que mal les trois groupes qui tentent de survivre à un monde infesté de loups-garous se régénérant et croquant de l’humain comme n’importe qui croquerait des biscottes. Cet album cherche un rythme sans vraiment réussir à décoller.

Trois histoires, trois groupes de survivants et trois situations radicalement différentes. Une famille qui pensait trouver la paix dans une ville sécurisée se rend compte qu’un loup rôde près de chez eux quand leur voisine du dessus se fait manger ; une petite fille et un bluesman aveugle accueillent une étrange jeune femme ; l’homme à tout faire de la grande prison (entendez garde-manger) des loups-garous s’évade, emportant autant d’humains qu’il le peut et brûlant des chefs loups-garous. Autant vous dire que ce monde n’est pas de tout repos...

World War Wolves T.2

Néanmoins, si les histoires s’accélèrent et que le scénario gagne un peu en profondeur : seul le continent américain est touché par cette épidémie et le reste du monde lui impose un embargo strict. Malgré cette avancée, on reste quand même sur notre faim face à des personnages encore trop stéréotypés et à des réactions cousues de fil blanc.

World War Wolves T.2

À l’instar du premier tome de la série, ce tome déçoit d’autant plus que tous les éléments sont présents pour en faire une bonne bande dessinée. Certains passages sont gâchés par la présence de texte resté coincé dans les pages ainsi que certaines planches semblent avoir été terminées à la hâte... Le style comics contemporain trouve cependant ici une valeur sûre : l’organisation des planches reste efficace bien que classique.

On attend la suite avec la crainte de ne pas voir cette BD prendre la dimension qu’elle mérite.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants