ZOO

Billy the Kid, la légende

Billy the Kid adore les caramels mous dans Lucky Luke. Le vrai bandit, lui, aurait commencé sa carrière en volant du beurre à 14 ans.

On sait peu de choses de William Henri McCarty, alias Billy the Kid. Ce mythe du Far West a alimenté des biographies plutôt romancées autant qu’il collectionnait des surnoms. Né à New York aux alentours de 1860, il déménage très vite au Kansas avec sa famille. Dès qu’il se met à travailler, il répond à plusieurs surnoms : Billy Antrim, du nom de son beau-père, puis Kid Antrim et enfin Billy the Kid, à cause de son allure juvénile, accentuée par deux incisives particulièrement saillantes.

Extrait de l'album Billy the Kid

Extrait de l'album Billy the Kid

Le nom de William H. Bonney qui lui est attribué au début du récit de Morris et Goscinny est un pseudonyme dont il se servit lors de son arrivée à Lincoln au Nouveau Mexique, suite à son premier meurtre en 1877 lors d’une bagarre. A peine âgé ses dix-huit ans, il a déjà une vie de fuyard et de desperados. Réputation idéale pour rejoindre un gang de voleurs de chevaux surnommé « The Boys ». Son jeune âge et son air d’enfant font sa réputation car à 21 ans, il se vantait d’avoir commis 21 meurtres soit un mort par année d’existence, ce qui semble largement romancé.

Ce mythique bandit arrivera même à faire de sa mort une légende controversée. Abattu par Pat Garrett, qui racontera l’altercation dans son livre The Authentic Life of Billy the Kid, son cadavre n’a pas pu être identifié par quelqu’un d’autre que Garett, qui ne toucha pas la prime pour l’avoir abattu. Le doute sur la mort du Kid perdura au point qu’un dénommé Ollie Roberts déclara être le Kid dans les années 50 : la légende a encore de beaux jours devant elle !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants