ZOO

Et si Shakespeare n’avait jamais existé ?

Le Testament de William S. embarque Blake et Mortimer au cœur d’une bataille littéraire qui existe réellement. Celle-ci peut se résumer en une question : William Shakespeare a-t-il vraiment écrit ses pièces ?

Un petit bourgeois de province sans éducation aurait-il pu écrire des chefs d’œuvre de poésie et de théâtre ? Voici la réflexion de Delia Bacon dans son livre The Philosophy of the Plays of Shakspere Unfolded qui a lancé la querelle autour du grand dramaturge en 1857. Selon cette auteure, le véritable génie n’est autre que Francis Bacon, un noble philosophe qui a pris un prête-nom pour écrire dans d’autres registres. Il n’a fallu que cette étincelle pour embraser les nombreux partisans de la théorie que Shakespeare n’a pas écrit les œuvres qui lui sont attribuées, les « Oxfordiens » ou « anti-stratfordiens ». Ils se nomment ainsi d’après le lieu de naissance de William Shakespeare, Stratford-upon-Avon.

Extrait de page 37 de Blake et Mortimer

Extrait de la page 37

Même si leurs thèses sont aussi romanesques que séduisantes, les anti-stratfordiens rencontrent une farouche opposition de la part des chercheurs qui leur ont fait l’honneur de publier un livret (en anglais) contenant les preuves de l’existence de l’écrivain anglais. Preuves que de nouvelles théories s’appliquent à démonter : même l’édition du testament de l’auteur à l’occasion des 400 ans de sa mort ne les arrête pas...

Source : Société française Shakespeare, Revenue numéro 2

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants