ZOO

La biographie de Dominique Zay

Après une première vie consacrée au théâtre, puis à la musique et au cinéma, Dominique Zay compte à son actif des centaines de représentations et huit pièces de théâtre, dont Bye Bye le Bagne, inspirée de la vie du voleur Marius Jacob, et plusieurs courts-métrages : Silence on Aime, « prix du public au festival courts de Suresnes » (télé et cinéma), Mélodie pour un Cafard (avec Catherine Frot – télé et cinéma), et Minus Circus (avec François Berléand – prime à la qualité CNC). Au début des années 1990, Dominique Zay enchaîne les scénarios pour des séries télévisées, les pièces de théâtre et les romans. Le ton y est délibérément libertaire. A côté de ces multiples activités, domnique trouve encore le temps d'écrire de nombreux polars et quelques romans jeunesse (plusieurs fois réédités). En tant qu’auteur polar, il commence à intervenir auprès de publics dits difficiles et lutte contre l’illettrisme et l’exclusion en générale (interventions dans les quartiers, prisons, hôpitaux psychiatriques, IME, gens du voyage, collectif sans papiers). En l’an 2000, Dominique Zay s’installe dans la campagne picarde. Il écrit huit romans jeunesse, devient nouvelliste pour l’édition du dimanche du Courrier Picard. Le théâtre le rattrape. D’abord en tant qu’auteur, puis en tant que metteur en scène : Nos vies déchaînées - trois solos sur la violence familiale, le sort d’une sans-papier et un détenu longue peine (Festival d’Avignon et Maison de la Culture d’Amiens en 2009) et Le Sens de la marche, de la Vie, de l’Humour et du Rythme - dans un désordre contrôlé, réflexion censée et absurde sur le travail et la paresse (Maison du Théâtre d’Amiens). Aujourd’hui, il continue dans cette voie privilégiant travail axé sur le thème de l’accès à la Culture. Il continue les nouvelles du dimanche pour le Courrier Picard. Côté bande dessinée, il a dans ses jeunes années écrit quelques scénarios pour le dessinateur Got (Le Baron noir).

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants