ZOO

Daniel Desorgher

La biographie de Daniel Desorgher

Né le 22 juillet 1948 à Kisantu (actuel Zaïre), Daniel Desorgher passe toute son enfance en Afrique. Son père est officier dans l'A.N.C. (Armée Nationale Congolaise) et la famille Desorgher ne quitte le Congo qu'en 1960, une semaine après l'indépendance. Rentré en Belgique, Desorgher entame bientôt ses Humanités artistiques. À Saint-Luc de Bruxelles, il rencontre Eddy Paape, dessinateur de "Marc Dacier" et chargé de cours pratiques. Cette influence va l'orienter vers la bande dessinée et le détourner de la carrière d'étalagiste à laquelle il se destinait. Il entre d'abord au studio Greg, où il travaille avec Dany, puis collabore un moment avec Dino Attanasio et devient, en 1972, assistant de Peyo, qui lui fait suivre un cours de schtroumpf intensif. Au bout de trois mois, Desorgher parle et dessine le Schtroumpf avec virtuosité. Il n'a, depuis, cessé de collaborer avec le studio Peyo. Mais il a, en même temps, toujours gardé ce regard ébloui par la lumière d'Afrique, par les couleurs des paysages, la terre rouge des pistes ou l'exubérance de la végétation. Lorsque les souvenirs et la nostalgie pèsent à ce point, il faut les extérioriser pour ne pas imploser. En 1987, il publie dans SPIROU, sur un scénario de Stephen Desberg, un premier essai de retour aux sources sous la forme d'un récit complet , "Un Conte africain". Leur collaboration ainsi rodée, ils mettent immédiatement en chantier la série de "Jimmy Tousseul". Juste retour des choses, Jimmy Tousseul est aujourd'hui célèbre au Zaïre, comme Desorgher a pu le constater lors d'un voyage au Zaïre, où il a rencontré des auteurs locaux de bande dessinée qui, à son grand étonnement, connaissaient par coeur les albums déjà publiés...

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants