ZOO

La biographie de Michel Bussi

Michel Bussi est un écrivain et politologue.

Spécialiste de géographie électorale, il est professeur de géographie à l’Université de Rouen, où il a dirigé jusqu’en 2016 une UMR du CNRS. Comme chercheur universitaire, il publie depuis une vingtaine d’années des articles et ouvrages scientifiques.

Son premier roman, Code Lupin, s’est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l’été 2010 par le quotidien Paris Normandie.

Son deuxième roman, Omaha crimes, a obtenu le prix Sang d’encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave-Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l’année.

Il publie en 2008 son troisième roman, Mourir sur Seine qui a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde).

En 2010, il participe au recueil de nouvelles Les Couleurs de l’instant publié dans le cadre du festival Normandie Impressionniste, avec une longue nouvelle, T’en souviens-tu mon Anaïs ?.

Son roman Nymphéas noirs (2011) remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d’Encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d’encre »), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.

Salué par Gérald Collard comme le polar de l’année, Un avion sans elle (2012) est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le prix du roman populaire 2012 et le prix du meilleur polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles).

En 2013, sort Ne lâche pas ma main. Ce roman est finaliste 2012 du prix Relay des voyageurs (roman du mois de Mai), finaliste du grand prix de littérature policière, a reçu le prix du roman insulaire 2013.

Suivent en 2015 et 2016 Maman a tort et Le temps est assassin, et en 2018 On la trouvait plutôt jolie. En 2018, Maman a tort et Un avion sans elle sont adaptés en série (France 2 pour le premier, M6 pour le deuxième).

En 2018, deux de ses romans sont adaptés en bandes dessinées : Mourir sur Seine par Gaets et Salvo et Nymphéas Noirs par Fred Duval et Didier Cassegrain.

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants