ZOO

La biographie de Manu Larcenet

Né en 1969, Manu Larcenet vit à Vélizy une enfance peinarde, en dehors des crises d'angoisse qui lui gâchent la vie. Vers dix ans, il se lance dans la BD : il en fait tous les jours et il n'arrêtera jamais. Après s'être partagé entre le punk-rock (nul) et le dessin, il intègre Fluide Glacial en 1994, et tout le monde se l'arrache - Spirou, Dupuis, Glénat... En 2000, il s'installe chez « Poisson Pilote » avec Trondheim et Les Cosmonautes du futur, puis avec son frère Patrice Larcenet et Les Entremondes, puis tout seul avec Le Temps de chien, Nic Oumouk et le magnifique Combat ordinaire, pour lequel il obtient en 2004 le prix du meilleur album du festival d'Angoulême.

Entre-temps, en 2001, il part s'installer dans la brousse lyonnaise. Ce virage existentiel notable nous vaut Le Retour à la terre, scénarisé en toute complicité par son ami Ferri. Au printemps 2008, il attaque Blast. En 2010 et 2012, il publie deux livres jumeaux, les merveilleux Peu de gens savent et Nombreux sont ceux qui ignorent, chez Les Rêveurs, maison d'édition qu'il a cofondée en 1997 et quittée en 2013.

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants

Commentaires (1)

Manu Larcenet a avoué sa bipolarité (maladie mentale consistant en une alternance de périodes d'abattement et d'euphorie) lors de l'émission On n'est pas couché de Laurent Ruquier du 12 mai 2014.

Posté le 02/05/2015 à 16h33