ZOO

La biographie de Stéphan Agosto

Né le 10 mai 1968, Stéphan Agosto commence sa carrière en décalquant activement des dessins ( voir des planches entières ! ) du Journal de Spirou et du Trombone illustré. Après avoir ainsi appris à dessiner "Les Tuniques bleues", "Buck Danny" ou "Les Schtroumpfs", il réalise, à 10 ans, une BD très influencée par "Natacha". L'aviation, déjà... Adolescent, Agosto continue à dessiner dans son coin, découvrant Giraud, Bourgeon, Bilal, Manara, Tardi, Métal Hurlant, A Suivre... Il entame ensuite des études de dessin puis une carrière de directeur artistique dans une agence de pub. Assez rapidement, il laisse tomber les fonctions de directeur pour ne conserver que la partie artistique du métier, devenant illustrateur free-lance pour la publicité, la presse ou encore l'édition. Curieusement Agosto n'imagine pas aller vers la BD. Il ne se sent pas capable de dessiner les mêmes personnages sous tous les angles et sur des dizaines de pages. Mais en 2008, c'est la BD qui va vers lui par hasard, grâce à un scénariste alors novice, Édouard Chevais-Deighton, qui le contacte après avoir vu quelques-uns de ses dessins sur Internet. Alors dans une période professionnelle un peu creuse, Agosto accepte de monter un dossier éditorial avec Édouard. Cela donnera "L'Alternative", chez Glénat, en 2009. Agosto découvre alors qu'en fait il adore le métier de dessinateur de BD ! Dès lors, il n'arrêtera plus de le pratiquer. Agosto a depuis dessiné plus d'une dizaine d'albums, ancrés pour l'essentiel, dans l'histoire aéronautique de la Seconde guerre mondiale, et dont une grande partie a été scénarisée par Wallace ("F.A.F.L.", six tomes chez Éditions Zéphyr entre 2010-2017. "Opération Jubilee et Dieppe 1942", chez ANBD Éditions, en 2014 et 2017). Sa collaboration avec Wallace se poursuit actuellement avec le diptyque "Ciel sans pilote" (Éditions Zéphyr) consacré aux attaques de Londres par les bombes volantes V1 en 1944. En 2019, il a également consacré un album à Geneviève Anthonioz de Gaulle, aux éditions du Rocher, avec Jean-François Vivier au scénario. Malgré toutes ces productions sur fond d'aéronautique, et un père qui fut pilote de chasse, Agosto ne confesse pourtant pas de passion pour les avions, ce qui l'oblige à fortement se documenter, une phase de son travail qu'il adore. Amoureux d'Histoire, Agosto est d'ailleurs un spécialiste de la guerre de 14-18, comme en témoigne sa bibliothèque de 2000 livres consacrés au sujet... Mais il s'intéresse également à l'histoire coloniale, aux bagnes, à l'Occupation... autant d'univers qui pourraient servir de cadre à de prochains albums..." Partageant le goût pour la justesse du peintre Mathurin Méheut, qu'il affectionne particulièrement, Stéphan Agosto est un artiste pour lequel l'exactitude du dessin ne doit pas être dissociée d'ambitions esthétiques. Une manière d'appréhender la création qui donne à ses séries historiques et aéronautiques, comme Ciel sans pilote, cette petite patte artistique leur conférant une authentique crédibilité.

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants