ZOO

La biographie de Kenji Tsuruta

Né en 1961, Kenji Tsuruta est un vétéran touche-à-tout qui a déployé son talent aussi bien dans le manga que dans l’animation et l’illustration. Preuve de sa notoriété : il a remporté pas moins de trois fois le célèbre prix Seiun récompensant les meilleures œuvres de science-fiction du Japon, dans la catégorie “dessin”.

Kenji Tsuruta a d’abord étudié la photographie avant de se tourner vers le manga, fasciné par les œuvres du célèbre auteur de science-fiction Yukinobu Hoshino (Le Trou bleu, 2001 Nights Stories). Après avoir fait ses armes avec des publications en amateur, il est remarqué par le célèbre magazine seinen Morning de Kodansha, qui lui offre une chance de se lancer comme professionnel. C’est chez cet éditeur qu’il signe certaines de ses œuvres les plus connues, telles que Spirit of Wonder, Forget-me-not ou encore L’Île errante.

Son talent pour créer des personnages charismatiques et des univers inédits ne passe pas inaperçu : il sort plusieurs artbooks et dessine de nombreuses couvertures et illustrations pour des romans, dont Emanon, série de science-fiction de l’écrivain Shinji Kajio. Les deux auteurs ont en commun leur attrait pour les héroïnes fortes entourées de mystère. Leur collaboration ne s’arrête pas là, puisque Kenji Tsuruta signe également l’adaptation en manga de cette œuvre.

Côté animation, Kenji Tsuruta a ses entrées au célèbre studio d’animation Gainax, avec lequel il collabore sur plusieurs projets. Il se voit également confier l’adaptation manga d’une des séries les plus reconnues du studio, Abenobashi Magical Shopping Street, primée en 2002 par le Japan Media Arts Festival.

Aujourd’hui, il est revenu à ses premières amours et se concentre sur la suite de L’Île errante, publiée dans le magazine Afternoon.

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants