ZOO

La biographie de Efix

Né à l’ombre des corons et émigré au soleil de Grenoble, celui qui va devenir Efix connaîtra quelques années de galère avant d’éditer Moorad, le tome 1 de la série Mon amie la Poof. Le succès ne se fait pas attendre : le travail d’Efix est accueilli par une presse enthousiaste et se voit attribuer de nombreux prix dans des festivals de bande dessinée.

Très vite, il signe sa série chez Petit à Petit qui édite dans la foulée K, une jolie comète et Les amis de Josy. En mai 2006, Efix termine Mon amie la Poof avec le T.5 Ivan et c’est en 2008 que paraît l’intégrale de 500 pages agrémentée de nombreux hommages de « collègues » et ami(e)s de la profession. Efix participe aussi régulièrement aux albums collectifs des collections Chansons et Littérature en BD. Avec Putain d’usine, il donne une nouvelle dimension au roman grâce à ses dessins en noir et blanc. Son style inimitable s’adapte parfaitement à l’univers dur, fantastique et irréel de l’usine la nuit décrit par Jean-Pierre Levaray.

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants