ZOO

Asterios Polyp (Octobre 2010)

couverture de l'album Asterios Polyp

Éditeur : Casterman

Scénario : David MazzucchelliDessin : David MazzucchelliColoriste : David Mazzucchelli

Collection : Univers d'auteurs

Genres : Sentimental

ma collection
ma wishlist

Synopsis du comics – Asterios Polyp

Fils d´immigrant, Asterios Polyp est l´archétype du brillant universitaire américain de la côte est. Un intellectuel plein de charme et d´assurance, tour à tour cynique, séducteur ou arrogant. Mais le personnage social sophistiqué qu´Astérios s´est composé avec soin va voler en éclats par une nuit d´orage, alors qu´il vient d´avoir cinquante ans. Jeté à la rue par l´incendie accidentel de son appartement, Asterios bouleversé part au hasard d´un bus Greyhound, comme s´il larguait soudain les amarres de toute une vie...Une parenthèse ? Un nouveau départ ? Ou le début d´un sévère examen de conscience, ponctué du souvenir de ses amours et de ses échecs ? Roman graphique impressionnant, Asterios Polyp est à la fois une attachante histoire humaine et une brillante construction intellectuelle. Le livre a fait l´événement lors de sa parution aux Etats-Unis.

Haut de page

Détails du comics – Asterios Polyp

Général

Type :

Comics

Éditeur :

Casterman

Collection :

Univers d'auteurs

Album

Nom de l'album :

Asterios Polyp

Numéro de tome :

Genres :

Sentimental

Thèmes :

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

David Mazzucchelli

Couleurs :

David Mazzucchelli

Édition

Format :

Nombre de pages :

315

EAN :

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

DL: 2010 D.2010/0053/386 Avec jaquette moins haute que l'album

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Octobre 2010

Prix public :

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de mydear

Différentes lectures s'imposent pour tout saisir de cette oeuvre maitresse de Mazzuchelli (très connu pour ses super-héros Daredevil, Batman : Year one), et de déguster ses moindres détails. La première lecture permet un bon plaisir immédiat, même s'il faut reconnaître qu'il y a dans cet album un process d'intellectualisation un peu trop poussé, pouvant entraîner une certaine froideur à la lecture.

Posté le 02/11/2013 à 23h47