ZOO

Saga - T2 (Septembre 2013)

couverture de l'album

Série : SagaTome : 2/9Éditeur : Urban Comics

Scénario : Brian K. VaughanDessin : Fiona Staples

Genres : Aventure, Comics, Heroic fantasy, Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Alana et Marko, jeunes parents malgré la guerre qui sévit entre leurs deux peuples, vont devoir affronter, en plus des chasseurs de têtes à leurs trousses, la désapprobation des beaux-parents, guerriers peu commodes. La suite de leurs aventures mêlant science-fiction et fantasy est à la hauteur de leur début !

La rencontre d'Alana avec les parents de Marko, peu ravis de l'union de leur fils avec une ennemie, commence mal : une opération de sauvetage est lancée pour récupérer la baby-sitter, fantôme tronc couleur guimauve, envoyée sur une planète dangereuse par la belle-mère en colère. De son côté, le beau-père tente d'amadouer Alana avec peu de succès. Mais ils ont peu de temps avant que le Testament, chasseur de prime accompagné de l'ex-fiancée de Marko légèrement remontée, ne les rattrape. A moins que le Robot Prince IV ne soit le premier...

L'univers créé par Brian K. Vaughan est toujours aussi délirant : planète-œuf prête à éclore, humanoïdes à tête de robot, chasseuse de prime arachnoïde... Son space opera ne recule devant rien pour nous surprendre. Nos Roméo et Juliette de l'espace, jeunes parents par accident et quelque peu à la ramasse, sont aussi attendrissants qu'hilarants. Le contexte difficile d'une guerre sans fin entre deux peuples est ainsi contrebalancé par un humour décapant et des personnages au caractère bien trempé.

Avec Fiona Staples au dessin, le trait est énergique et les couleurs franches. Mais il est surtout à la mesure de l'univers déjanté du scénariste. Aussi à l'aise dans les scènes d'action musclées que dans la représentation débridée de personnages expressifs, l'illustratrice contribue largement à rendre les lecteurs accrocs à cette série où tout est possible.

Sans conteste, la collection Indies d'Urban Comics a encore accroché un joli trophée à son tableau de chasse !

Les histoires d’amour finissent mal (en général)
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Cette critique donne bien envie d'aller découvrir cette Saga ! Urban Comics sur la voie de Futuropolis en réussissant en créant une marque BD addicted ?

Posté le 23/10/2013 à 22h08